Les partenaires de l'Argus du Bateau
  • Site du magazine Moteur Boat
  • Site du magazine Neptune
  • Site de Voile Magazine

Contre la taxe de mouillage : mobilisation des fédérations nautiques

19/03/2015

CONFERENCE FIN

Ce matin, à l’occasion de l’assemblée générale de la Fédération des Industries Nautiques (FIN), s’est tenue une conférence de presse au cours de laquelle a été lancé un appel pour que la mer reste libre. Au total, ce sont neuf fédérations qui appellent tous les usagers de la mer et les habitants du littoral à se mobiliser « contre toute forme d’impôt qu’il faudrait payer pour avoir le droit de mouiller, plonger ou pêcher dans les eaux d’une aire marine protégée. » Comme le précise Yves Lyon-Caen, président de la FIN : « La mer est un espace de liberté. Cette taxe est une intolérable discrimination par l’argent. C’est le début d’un long combat qui ne cessera pas, même si cette taxe est abandonnée. » Et Yves Lyon-Caen de poursuivre : « Nous invitons tous les élus du littoral, dont la voix a été jusqu’à présent très discrète, à nous soutenir. »

Une taxe dangereuse sur le plan économique

Car c’est aussi l’économie locale qui risque de pâtir de cette taxe. Moins de plaisanciers (c’est ce qui risque d’arriver si la taxe passe), c’est aussi moins de retombées économiques dans les villes du littoral. Serge Pallarès, président de la Fédération Française des Ports de Plaisance (FFPP), annonce quant à lui que « cette désaffection des politiques pour la mer et ses usagers n’est pas hélas pas nouvelle. Nous subissons de leur part une incompréhension alors que la France possède une des plus grandes franges littorales qui soient. On prône la concertation, et il n’y en a pas. C’est inadmissible ! » Ce qui risque de l’être davantage, c’est que cette taxe, qui concerne la Corse et les Pyrénées-Orientales, risque de s’étendre à d’autres secteurs, aires marines, parcs marins, etc., afin de les financer. La preuve par les chiffres… En 2020, le coût pour l’Etat d’un réseau complet d’aires marines protégées, couvrant 20% des eaux en 2020, est estimé à 100 millions d’euros.

Une aberration administrative

Celui des politiques pour l’environnement marin devrait pour sa part se situer dans une fourchette de 250 à 500 millions d’euros. Où trouver cet argent ? Grâce à la taxe, évidemment… « C’est une attaque clandestine », souligne Yves Lyon-Caen. L’objectif de ces neuf fédérations est simple : le retrait pur et simple de la taxe. Peut-on encore y croire, alors qu’un nouvel amendement a été déposé par Paul Giacobbi, député de Haute-Corse et président de l’Agence des aires marines protégées, amendement qui a été adopté en séance plénière le 3 mars dernier, avec le soutien du gouvernement ? Reprenant l’adage selon lequel on est plus forts unis, Yves Lyon-Caen précise : « Le monde de la plaisance parle désormais d’une seule voix. Ce regroupement va au-delà de la communauté nautique. » D’un point de vue purement pratique, la collecte de cette taxe, si toutefois elle est adoptée, sera d’une rare complexité, à tel point que les moyens pour la récolter absorberont à eux seuls la part de cette recette fiscale. Encore une aberration administrative en prévision.

Une mobilisation des plaisanciers

En attendant, alors que le texte est actuellement au Sénat, il est encore temps de signer la pétition mise en place par les rédacteurs en chef des titres nautiques des Editions Larivière (L’Argus du Bateau, Moteur Boat Magazine, Neptune Yachting Moteur, Voile Magazine et La Pêche en Mer) : https://www.argusdubateau.fr/actualite/tous-ensemble-contre-la-taxe-de-mouillage. A noter également l’initiative de ces neuf fédérations, qui sont à l’origine de la création du site www.merlibre.fr sur lequel il est possible de faire entendre sa voix. Alors plus que jamais, mobilisons-nous !

François Paris

Retour à la liste

Pourquoi publier votre annonce sur l'argus du bateau ?
Une visibilité maximale
Votre annonce est diffusée sur les supports web, mobile et papier de l'Argus du Bateau ainsi que sur nos sites partenaires.
Votre dépôt d'annonce est gratuit
Publiez gratuitement votre annonce en quelques minutes seulement.
Des options pour vous démarquer
Vendez plus vite en multipliant par 4 la visibilité de votre annonce !

Numéro 87 : Septembre - Octobre - Novembre 2018
L'argus du bateau Numéro 87

Septembre - Octobre - Novembre 2018 - Trimestriel

Argus du bateau, le magazine

Abonnez-vous et recevez le meilleur des annonces bateaux chez vous tous les trimestres.

S'abonner