Les partenaires de l'Argus du Bateau
  • Site du magazine Moteur Boat
  • Site du magazine Neptune
  • Site de Voile Magazine

Thermobâchage : les clefs pour bien le réussir

24/07/2018

THERMOBACHAGE KERBOAT SERVICES

Kerboat Services, déjà bien connu des acteurs du nautisme pour son activité de nettoyage, élargit son spectre de compétences en proposant désormais un service de thermobâchage. Nous avons suivi une de leur réalisation pour comprendre comment ça fonctionne.

• Spécialiste du nettoyage de bateaux, Kerboat Services se diversifie dans le thermobâchage. Pourquoi ce secteur plutôt qu'un autre ?

C’est une diversification en totale cohérence et complémentarité avec notre métier initial, à savoir une activité en lien avec la propreté du bateau et une activité pouvant être assurée « en itinérance » comme pour le nettoyage. C’est-à-dire que nous nous déplaçons au bateau.

 

• Quel est le matériel nécessaire ?

Un pistolet de rétractation, un ensemble de fournitures « consommables », en particulier la bâche sans oublier un véhicule utilitaire de bonne taille !

 

• Une formation est-elle nécessaire pour pratiquer ?

Oui, il est nécessaire de comprendre le fonctionnement thermique de la bâche, les mesures de sécurité et la technicité relative à l'emballage.

 

• Le système de franchises employé par Kerboat Service sera-t-il également développé pour ce secteur d'activité ?

Complètement. A ce jour, outre l'entité « centrale » (Bretagne sud/Pays de la Loire), deux membres du réseau ont été formés. Le représentant des Côtes d'Armor, Loic Henry qui, du coup, est en mesure d'intervenir dans le secteur voisin de Saint-Malo ainsi que Stéphane Azami, le représentant de La Rochelle qui a été impliqué dès le début et a participé au thermobâchage des bateaux réalisés au Nautic de Paris. Cela nous permet d'intervenir à ce jour de Saint-Malo à La Rochelle. Les représentants de Méditerranée sont intéressés par la démarche, ils seront formés d'ici la fin de l'année.

 

• Le travail est-il différent en fonction que l'on travaille sur un bateau à moteur ou un voilier ?

Non, ce qui va être un vecteur de différence dans l'approche, c'est d’identifier si le bateau est thermobâché pour un hivernage (bateau statique, impact minime si défaut de bâchage), ou pour le transport par la route (soumis à plus de contraintes et qui peut avoir un impact important s’il y a défaut de bâchage).

 

• D'un point de vue technique, comment procède-t-on à un thermobâchage ?

Il faut d’abord mettre en place le squelette de fixation de la bâche autour du bateau. Faire ensuite les « soudures », ce qui permettra de fixer la bâche dans sa forme autour du bateau et enfin assurer la rétractation de la bâche.

 

• Quelles sont les obligations nécessaire au thermobâchage ?

Il faut travailler par temps sec et si possible éviter les jours de grand vent.

 

• Combien de temps dure l'opération pour un bateau à moteur de 10 mètres ?

A Paris, au Nautic, nous avons thermobâché un Fjord 36 en à peu près 6 heures à deux personnes.

 

• Combien ça coûte ? Le prix est-il fixé en fonction du mètre linéaire ?

A part pour les petits bateaux moteurs (jusqu'à 8,50 m), pour un thermobâchage en hivernage (dont le prix est fonction de la longueur), le coût est fixé selon le modèle de bateau, car la composante longueur/largeur/hauteur/forme générale ne va pas générer la même difficulté à réaliser.

Retour à la liste

Pourquoi publier votre annonce sur l'argus du bateau ?
Une visibilité maximale
Votre annonce est diffusée sur les supports web, mobile et papier de l'Argus du Bateau ainsi que sur nos sites partenaires.
Votre dépôt d'annonce est gratuit
Publiez gratuitement votre annonce en quelques minutes seulement.
Des options pour vous démarquer
Vendez plus vite en multipliant par 4 la visibilité de votre annonce !

Numéro 87 : Septembre - Octobre - Novembre 2018
L'argus du bateau Numéro 87

Septembre - Octobre - Novembre 2018 - Trimestriel

Argus du bateau, le magazine

Abonnez-vous et recevez le meilleur des annonces bateaux chez vous tous les trimestres.

S'abonner