Les partenaires de l'Argus du Bateau
  • Site du magazine Moteur Boat
  • Site du magazine Neptune
  • Site de Voile Magazine

Sailsense : le bateau de demain, c’est pour aujourd’hui !

15/07/2018

SAILSENSE ANALITICS

On savait que les bateaux avaient une âme ; grâce à Sailsense, ils ont désormais un cerveau ! L’objectif affiché de cette nouvelle startup, c’est de simplifier la vie du plaisancier tout en rendant les bateaux plus intelligents. Concrètement, le système se base sur la surveillance, l’analyse ou le contrôle à distance des différents réseaux du bord (moteurs, électricité, air conditionné, groupe électrogène, instrumentation via NMEA 2000 ou 0183, etc.). Sailsense fonctionne grâce à un boîtier maître (le Hub) sur lequel viennent se connecter un ou plusieurs boîtiers (appelés Pod), ces derniers étant fixés à proximité du réseau ou de l’appareil qu’ils surveillent.

Un Hub et des Pod

Le Hub et les Pod fonctionnent de manière décentralisée, sans fil. Les Pod doivent toutefois être connectés à l’appareil ou au réseau qu’ils doivent analyser. Quant au Hub, il est le seul à être branché sur une batterie, pour son fonctionnement propre. Avantage et non des moindres : le concept est compatible avec toutes les marques et toutes les interfaces disponibles dans le secteur de la plaisance. Sailsense flirte également avec l’intelligence artificielle, puisque les algorithmes (sans cesse évolutifs) sont capables de détecter les anomalies avant qu’elles ne surviennent. Par exemple, les données moteur sont livrées en permanence pour faire du prédictif.

Un intérêt pour les loueurs

On comprend tout l’intérêt d’un tel système pour les loueurs, qui disposent désormais d’une solution universelle pour l’ensemble de leur flotte (jusqu’à présents, ils devaient composer avec autant de systèmes qu’il y avait de marques, voire de bateaux). Ils peuvent ainsi gagner du temps entre chaque location, puisque tout peut être analysé à distance, même lorsque le bateau est en mer. Le bateau a-t-il talonné durant sa location ? Les batteries ont-elles subi des décharges trop profondes ? Des alarmes avertissent le gestionnaire de flotte en temps réel ou sous forme de notifications dès qu’un problème est décelé. Sailsense communique également des informations en direct, comme la vitesse du bateau, son cap, la profondeur sous la quille, etc. Des assureurs peuvent aussi y trouver leur compte, puisque les données, plus poussées que celles émises par un simple tracker GPS, surveillent l’unité à quai mais surtout en navigation. Les concessionnaires et chantiers verront d’un bon œil l’arrivée de cette startup, les premiers pour appréhender plus facilement l’entretien des unités de leurs clients ; les seconds pour comprendre sur le court ou moyen terme les corrections à apporter sur d’éventuels points faibles récurrents d’une série, d’un modèle, etc.

Bientôt pour les particuliers

Enfin, en septembre prochain, cette solution s’ouvrira aux particuliers, qui pourront avant d’appareiller (via une application ou un ordinateur), vérifier les différents niveaux des moteurs, le voltage de leurs batteries, s’assurer que le bateau n’a pas subi des chocs en leur absence, etc. Une solution particulièrement intéressante si le propriétaire n’habite pas à proximité de son port d’attache ou s’il fait partie de ces plaisanciers adeptes du boat-sharing. A noter que toutes les données collectées sont hébergées sur des serveurs physiquement présents en Belgique et qu’elles sont soumises au droit européen en matière de données personnelles. A ce jour, une cinquantaine de boîtiers sont installés et Sailsense vise 300 bateaux pour 2018. Cette solution convient à la fois aux très gros bateaux, comme aux plus petites unités.

Une portée de plus ou moins 15 kilomètres

Le volume d’un Pod étant très réduit, il pourra tenir sans difficulté dans la tête motrice d’un hors-bord de 100 chevaux. Partant du principe que 90 % des navigateurs croisent à proximité des côtes, la portée d’émission des boîtiers est de plus ou moins 15 kilomètres depuis le littoral. Et lorsque le bateau est hors-ligne, le système stocke jusqu’à 60 jours de données en continu, en sachant que ces dernières sont envoyées à raison d’une à dix fois par secondes en fonction de la situation (critique ou non) rencontrée par le bateau. Côté coûts, comptez 990 € pour le Hub (sont compris les câblages) et 199 € par Pod. Un abonnement peut être ajouté en plus, de 0 à 99 € par mois en fonction des besoins d’envois de données. Les mises à jour sont transparentes et sans que le client final ait besoin d’intervenir.

 

Retour à la liste

Pourquoi publier votre annonce sur l'argus du bateau ?
Une visibilité maximale
Votre annonce est diffusée sur les supports web, mobile et papier de l'Argus du Bateau ainsi que sur nos sites partenaires.
Votre dépôt d'annonce est gratuit
Publiez gratuitement votre annonce en quelques minutes seulement.
Des options pour vous démarquer
Vendez plus vite en multipliant par 4 la visibilité de votre annonce !

Numéro 87 : Septembre - Octobre - Novembre 2018
L'argus du bateau Numéro 87

Septembre - Octobre - Novembre 2018 - Trimestriel

Argus du bateau, le magazine

Abonnez-vous et recevez le meilleur des annonces bateaux chez vous tous les trimestres.

S'abonner