Les partenaires de l'Argus du Bateau
  • Site du magazine Moteur Boat
  • Site du magazine Neptune
  • Site de Voile Magazine

Réparer un pneumatique : c'est possible !

09/12/2014

0001 REPARER UN PNEU

On le sait, nos semi-rigides sont d'une très grande tolérance face aux manœuvres un peu brusques ou aux arrivées de quai mal négociées. Ajoutez à cela leur capacité d'emport importantes, leur comportement plutôt sain et sécurisant et on comprend mieux pourquoi tant de plaisanciers - notamment ceux qui disposent d'une grande famille - l'on adopté. Malgré toutes ces qualités, il survient parfois des impacts, des traces d'usures ou des ragages qui aboutissent au trou. La réparation est alors indispensable et plus ou moins simple selon l'accessibilité de la pièce à repositionner.

Une bonne connaissance des colles

Une certaine expérience dans ce domaine est indispensable tout comme une bonne connaissance des colles à employer et des procédures de collages en général. Il faut également savoir que les méthodes ne seront pas les mêmes selon le type de tissu à réparer. Non que les différences soient très flagrantes, mais certaines étapes ne sont pas tout à fait identiques. On peut citer notamment l'abrasion nécessaire des surfaces dans le cas des tissus élastomères (CR-CSM, Hypalon, néoprène, etc.) et qui n'a pas lieu d'être pour les tissus en PVC. D'une manière générale, les travaux entrepris sur ce type d'unité sont assez rapides (hormis le séchage). Sur la facture, le montant correspondant à la main d'œuvre n'est pas forcément très onéreux. En revanche, il peut vite grimper s'il y a des éléments d'accastillage à démonter (poignée, saisine, etc.).

Des réparations à faires soi-même ?

Si certains se sentent l'âme bricoleuse, il est bien évidemment possible de procéder à ces réparations soi-même. Quelques conseils sont toutefois à respecter, à commencer par la réalisation de pièces rondes. Moins les rustines auront des angles vifs, mieux elles résisteront aux déchirements. Sachez également que la base d'un bon collage commence par une surface propre, débarrassée de toute trace de sable, d'ancienne colle, etc. Laissez également sécher le tissu à réparer avant d'intervenir. Enfin, à l'attention de ceux qui achètent un semi-rigide neuf, il n'est pas interdit d'ajouter des pièces de renfort, notamment sur le dessus des flotteurs, pour les protéger d'un usage intensif (plongée, chasse, sports nautiques...).

Retour à la liste

Pourquoi publier votre annonce sur l'argus du bateau ?
Une visibilité maximale
Votre annonce est diffusée sur les supports web, mobile et papier de l'Argus du Bateau ainsi que sur nos sites partenaires.
Votre dépôt d'annonce est gratuit
Publiez gratuitement votre annonce en quelques minutes seulement.
Des options pour vous démarquer
Vendez plus vite en multipliant par 4 la visibilité de votre annonce !

Numéro 88 : Décembre 2018 - Janvier - Février 2019
L'argus du bateau Numéro 88

Décembre 2018 - Janvier - Février 2019 - Trimestriel

Argus du bateau, le magazine

Abonnez-vous et recevez le meilleur des annonces bateaux chez vous tous les trimestres.

S'abonner