Retrouvez toute l'actualité nautique :
  • Site de Voile et Moteur

Occasion : Essai d'un Dufour 325 Grand Large de 2006

27/02/2019

Essai bateau: DUFOUR 325 GRAND LARGE

Dufour 325 Grand Large

Il a hérité du coup de patte Felci-Roséo, du savoir-faire Dufour pour la croisière, puis du goût de ses premiers propriétaires pour la régate... Avec un tel pedigree, ce 325 vu à Granville ne ressemble à aucun autre.

Voile Magazine, notre partenaire, a testé pour vous le voilier d'occasion, un Dufour 325 Grand Large.

Le fameux mouton à cinq pattes, certains le cherchent dans les magazines et les salons nautiques, d'autres se le concoctent eux-mêmes. Denis Asselin et son fils Pierre sont à classer dans cette deuxième catégorie. Plutôt que de chercher à acquérir un course-croisière, ils ont acheté en 2006 ce Dufour 325 Grand Large, un pur croiseur, petit tirant d'eau qui plus est pour faciliter les virées à Chausey, et l'ont ensuite optimisé pour satisfaire leur insatiable appétit de régate. Le résultat est étonnant, mais finalement assez cohérent si l'on considère les avantages énormes du petit tirant d'eau (1,50 m) en croisière, notamment dans la Manche, et le rating bonifié dont bénéficie du coup ce sympathique Shamu.

Trouver un Dufour 325 Grand Large d'occasion

Les Asselin et leurs équipiers ont d'ailleurs collectionné les places d'honneur au Tour des Ports de la Manche (4e, 7e, 6e...). Une épreuve à laquelle ils sont fidèles et qu'ils espèrent bien remporter un jour, peut-être cette année à la faveur d'un groupe HN (Handicap National) passé de 18 à 17,5... si le bateau n'est pas vendu. Ou si le nouveau propriétaire a envie de courir avec Pierre pour profiter de l'expérience emmagasinée sur ce parcours tout en s'offrant une belle prise en main.

Dufour 325 Grand Large pont

Ecoutes et drisses en dyneema

En tout cas, Shamu est prêt à régater avec ses manoeuvres courantes en Dyneema, son pataras textile équipé de magnifiques poulies Karver (débarquées de l'ancien 60 pieds PRB !), son palan de grand-voile également high-tech, ses palans de réglage du point de tire de génois, ses taquets de rouf supplémentaires, son tangon en carbone... Et ses jeux de voiles, évidemment. Pour la régate, le Dufour 325 porte sa garde-robe laminée Alta Sails/All Purpose et son grand spi symétrique. En croisière, il vous laisse le choix entre deux jeux de voiles Dacron dont l'un absolument neuf, plus un spi lourd de croisière et un spi asymétrique. Voilà pour le côté régate, pas forcément essentiel pour tout le monde, mais quand même caractéristique de ce Dufour Grand Large pas tout à fait comme les autres. Côté croisière, la bonne nouvelle c'est que Shamu a gardé toutes les qualités du 325 que nous avions essayé lors de son lancement à l'automne 2006 (VM n°132). Son cockpit accueillant est très facile d'accès, notamment si l'on est amarré cul à quai. Banc de barre ouvert, on passe sous le pataras en patte-d'oie et on accède facilement à la descente. D'autant plus facilement que Shamu a été pris avec l'option barre franche, moins encombrante, mais sans l'option table de cockpit. Un choix éventuellement discutable, mais qui libère beaucoup d'espace pour se détendre, circuler ou manoeuvrer.

A noter également : les Asselin ont préféré un palan d'écoute (avec palan fin) frappé en fond de cockpit à une barre d'écoute montée sur le rouf. Un très bon choix, surtout en l'absence de table. Ils ont régulièrement caressé l'idée d'une barre d'écoute dans le cockpit, sans finalement passer à l'acte, et ils ont probablement bien fait car pour le coup, l'agrément en croisière en aurait souffert. En utilisant ce palan, pour border par exemple, on est immédiatement frappé par la fermeté de la manoeuvre. C'est qu'avec une écoute en Dyneema, on est en prise directe avec la voile, sa résistance n'est pas amortie par l'élasticité du bout, ni par celle du Dacron d'une voile de croisière d'ailleurs. L'efficacité de ces matériaux high-tech est plus précieuse encore dans la brise quand il s'agit d'étarquer une voile ou de régler la bordure : la tension prise n'est pas rendue. A la barre, on utilise presque systématiquement le stick pour s'asseoir sur l'hiloire et bénéficier d'une bonne visibilité. A la base, ce cockpit a été conçu pour une barre à roue mais cela ne se ressent pas trop. En revanche, le stick est souvent en appui sur la raquette de barre, ce qui peut surprendre.

Dans le médium rencontré, la barre était agréable, elle est paraît-il beaucoup plus ferme dans la brise. Sous son jeu de voiles de régate, Shamu a en revanche montré un tempérament plaisant et des performances plus qu'honorables. Dans 9 noeuds de vent, il filait ses 6 noeuds à 60° du vent réel (120° d'un bord sur l'autre). Au louvoyage dans le Sound de Chausey, il se montrait docile et maniable. En équipage réduit, nous profitions pleinement de la facilité de manoeuvre offerte par un petit bateau. La veille, en nous installant à bord pour la nuit, nous avions pu apprécier le confort d'un grand, ou en tout cas d'un croiseur cossu et généreux en volume sur lequel on peut facilement rassembler six convives autour d'une grande table et cuisiner dans de bonnes conditions. Avec sa cuisinière, son grand frigo, ses équipets et autres vide-poches, sa « vraie » table à cartes dans le sens de la marche, le Dufour 325 ne fait l'impasse sur rien. Normal, c'est un Grand Large, donc un vrai croiseur. On s'en aperçoit aussi dans la cabine arrière dont l'immense couchette (167 cm de large) peut au besoin accueillir trois dormeurs... ou encore dans le volumineux cabinet de toilette. Repliée, la table ne fait plus que 76 cm de large et permet de stocker facilement une voile ou un mouillage dans le carré, ce qui s'avère bien pratique pour le programme hybride de Shamu.


Des « push-locks » à dégripper

Les boiseries ont bien vieilli, mieux en tout cas que les huisseries dont certaines sont à dégripper et à graisser (push-locks des équipets), parfois à réviser. Même constat pour le robinet du cabinet de toilette piqué assez sévèrement par la corrosion, un détail que le chantier devrait d'ailleurs considérer avec son fournisseur. Rien d'irrémédiable, l'essentiel de cette remise à niveau aura d'ailleurs été faite avant la vente. Le pilote in board NKE aura lui aussi bénéficié d'une révision complète par le fabricant. En ce qui concerne l'installation électrique, on note la présence de quelques plafonniers à LED et surtout celle d'un convertisseur 220 V bien pratique pour charger ordinateurs et autres gadgets portables. Appréciable.

De retour à Granville, nous entrons peu après l'ouverture de la porte : ici, le petit tirant d'eau c'est très concrètement du temps de navigation gagné. En voyant Pierre manoeuvrer comme il le peut dans le courant traversier devant le ponton d'attente de la grue, je constate d'une part que la motorisation assez généreuse (19 ch pour environ 5 tonnes) est d'une aide précieuse, d'autre part que l'hélice bipale repliable ne semble pas être un handicap, y compris en marche arrière. En revanche, le rayon de giration est assez important, un défaut forcément lié au petit tirant d'eau, synonyme de quille plus longue.

Nous parvenons quand même à nous positionner pour la sortie d'eau et pouvons bientôt admirer des oeuvres vives très propres, sans la moindre cloque ni irrégularité. Visiblement, la carène est régulièrement préparée pour la régate et on n'a pas laissé s'accumuler les couches d'antifouling. Indice que ce bateau gagne à être connu et qu'il ne faut pas s'arrêter à une huisserie grippée ou à quelques rayures sur le gel-coat. C'est un bateau entretenu par de vrais passionnés et qui navigue. En régate, on l'a dit, mais aussi en croisière, des Anglo-Normandes jusqu'en Galice. Il affiche une sacrée personnalité et son profil atypique ouvre toutes sortes de possibilités, du Tour des ports de la Manche au tour de l'Atlantique. A voir !


Le Dufour 325 Grand Large en 10 points

1. La couchette avant fait 2,02 x 1,54 m aux épaules, la hauteur sous barrots est de 1,79 m.

2. Les rangements : deux penderies, les grands vide-poches et un volume sous la couchette.

3. La hauteur sous barrots est de 1,81 m à l'épontille, 1,88 m au pied de la descente.

4. La table du carré déployée mesure 1,16 x 1,07 m. Repliée, elle ne fait que 0,30 m de large.

5. Les banquettes font 1,90 x 0,62 m une fois les coussins de dossier déposés.

6. Aération soignée et grand frigo côté cuisine.

7. « Vraie » table à cartes bien dimensionnée (0,80 x 0,58 m) et bien dotée en rangements.

8. 1,86 m de hauteur sous barrots dans le cabinet de toilette, du rangement et un accès à la soute.

9. Cabine arrière : deux hublots ouvrants (bordé et cockpit) et une couchette immense (1,96 x 1,67 m). 1,86 m de hauteur sous barrots à l'entrée.

10. Cockpit spacieux : 2,20 x 0,94 m, les bancs2,24 x 0,40 m. Passavants : 0,27 m au plus étroit.

Un article rédigé par Voile Magazine, notre partenaire.

 

Retour à la liste

Pourquoi publier votre annonce sur l'argus du bateau ?
Une visibilité maximale
Votre annonce est diffusée sur les supports web, mobile et papier de l'Argus du Bateau ainsi que sur nos sites partenaires.
Votre dépôt d'annonce est gratuit
Publiez gratuitement votre annonce en quelques minutes seulement.
Des options pour vous démarquer
Vendez plus vite en multipliant par 4 la visibilité de votre annonce !