Les partenaires de l'Argus du Bateau
  • Site du magazine Moteur Boat
  • Site du magazine Neptune
  • Site de Voile Magazine

Les alternatives à la pyrotechnie

13/11/2018

PYRO PLASTIMO

Tous les plaisanciers un minimum respectueux de leur sécurité et de celle de leur équipage ont bien évidemment un équipement à jour et en rapport avec leur programme de navigation visé (basique, côtier, semi-hauturier et hauturier). Comme c’est (hélas !) souvent le cas en matière de sécurité à bord, les plaisanciers – une fois en conformité avec la réglementation – s’empressent d’oublier qu’ils ont du matériel qui pourra s’avérer bien utile en cas de pépin.

Les sinistres n’arrivent pas qu’aux autres !

Les gilets, généralement relégués au fond d’un coffre, en sont un exemple flagrant. Il en va de même pour toute la pyrotechnie du bord, parfois entassée au fond d’un équipet. Vous êtes-vous déjà posé la question de savoir si vous serez capable de vous en servir en cas de situation d’urgence ? Au-delà de cette question, il peut être intéressant de réaliser un petit état des lieux des produits que vous possédez à bord (voir tableau) et de l’usage qui doit en être fait, le but de cette pyrotechnie étant d’être vu pour être secouru. Si la réglementation a changé quelque peu la donne avec l’arrivée de la Division 240, la pyrotechnie reste un des composants majeurs de l’équipement de sécurité.

Des nouveaux produits sont arrivés sur le marché.

S’ils ne sont pas destinés à remplacer la pyrotechnie classique (d’un point de vue législatif, s’entend), ils présentent néanmoins de sérieux avantages. C’est le cas des bâtons lumineux (Cyalumes), qui présentent l’avantage d’être 100 % efficaces et visible à plus d’un mille. Ils pourront se fixer sans problème à un gilet, car depuis le 1er mai 2015, un dispositif lumineux est obligatoirement fixé au gilet de sauvetage de chaque personne, comme l’indique la Division 240. Les flashlights (à LED) peuvent également remplir ce rôle et présentent l’avantage de se déclencher automatiquement au contact de l’eau. On peut également citer les mini-fusées, qui se connectent sur un stylo lance-fusées dédié et qui pourront être projetées à 50 mètres, tout en brûlant pendant 4 secondes (à 5 000 candelas).

Les LED : bien vu !

Reste enfin le signal lumineux à LED de la marque britannique Odeo Flare. De 26,5 cm de haut pour un diamètre de 5 cm, ce tube doté d’un total de 21 diodes rouges à son sommet possède une autonomie de 6 heures à pleine puissance. En France, il n’est pas possible de le remplacer par la pyrotechnie classique, mais c’est le cas par exemple aux Etats-Unis. L’Europe suivra-t-elle prochainement ? L’avenir nous le dira… En attendant, nous avons dressé un inventaire de ce qui est obligatoire face à ce qui pourrait être conseillé d’avoir en plus.

 

Remerciements : un grand merci à Plastimo qui nous a permis de réaliser ce dossier.

 

Retour à la liste

Pourquoi publier votre annonce sur l'argus du bateau ?
Une visibilité maximale
Votre annonce est diffusée sur les supports web, mobile et papier de l'Argus du Bateau ainsi que sur nos sites partenaires.
Votre dépôt d'annonce est gratuit
Publiez gratuitement votre annonce en quelques minutes seulement.
Des options pour vous démarquer
Vendez plus vite en multipliant par 4 la visibilité de votre annonce !

Numéro 88 : Décembre 2018 - Janvier - Février 2019
L'argus du bateau Numéro 88

Décembre 2018 - Janvier - Février 2019 - Trimestriel

Argus du bateau, le magazine

Abonnez-vous et recevez le meilleur des annonces bateaux chez vous tous les trimestres.

S'abonner