Les partenaires de l'Argus du Bateau
  • Site du magazine Moteur Boat
  • Site du magazine Neptune
  • Site de Voile Magazine

Le bon usage des cires

24/05/2016

Cires test

C'est un fait : en vieillissant, un gel-coat aura tendance à devenir poreux. Avec pour conséquence une installation sur le long terme des salissures qui profitent de ces minuscules interstices pour s'y fixer profondément. Les cires, développées généralement spécifiquement pour la plaisance, permettent de boucher ces interstices et apportent un brillant aux œuvres mortes. Ce qui implique donc un nettoyage en profondeur du gel-coat avant la phase d'application. L'intérêt d'une cire est double. D'un point de vue esthétique, évidemment. Mais aussi, elle permet de faire déperler le gel-coat. Avec pour conséquence un nettoyage en cours de saison grandement facilité. Une trace de sable ou de sang de poisson ? Un coup de jet d'eau suffira à les retirer, sans fortter, puisque rien n'hadère après l'application d'une cire.

Avant et après saison


On comprend mieux pourquoi ce type de traitement est recommandé avant la saison, mais surtout après, au moment de l'hivernage, notamment si le bateau reste stocké à l'extérieur. Attention ! Une cire ne retirera pas une rayure... Ce n'est pas son rôle. Pour cela, il est recommandé d'utiliser un polish, voire du papier abrasif fin pour supprimer toutes les traces visibles à l'œil nu. Les cires sont généralement sous-employées en plaisance, et c'est dommage, car leur application est des plus simples. On l'a dit plus haut, la première étape consiste à nettoyer les œuvres vives à l'aide d'un shampoing polyvalent. Le séchage de la coque est donc nécessaire (un chiffon pourra accélérer cette phase). La cire vient ensuite. Rien très compliqué : il suffit de déposer le produit sur un chiffon en cotton et d'appliquer en couvrant de petites zones (environ un mètre carré par un mètre carré maximum). Conseil important : inutile de vouloir badigeonner sa coque en ajoutant plus de produit que nécessaire. Quelques centilitres suffisent, ne surdosez pas. Evitez également les heures les plus chaudes de la journée ou le plein soleil. Le produit sèchera trop raipidement et laissera des traces difficiles à retirer par la suite.


Retour à la liste

Pourquoi publier votre annonce sur l'argus du bateau ?
Une visibilité maximale
Votre annonce est diffusée sur les supports web, mobile et papier de l'Argus du Bateau ainsi que sur nos sites partenaires.
Votre dépôt d'annonce est gratuit
Publiez gratuitement votre annonce en quelques minutes seulement.
Des options pour vous démarquer
Vendez plus vite en multipliant par 4 la visibilité de votre annonce !

Numéro 87 : Septembre - Octobre - Novembre 2018
L'argus du bateau Numéro 87

Septembre - Octobre - Novembre 2018 - Trimestriel

Argus du bateau, le magazine

Abonnez-vous et recevez le meilleur des annonces bateaux chez vous tous les trimestres.

S'abonner