Retrouvez toute l'actualité nautique :
  • Site de Voile et Moteur

Comment estimer un bateau d'occasion de plus de 10 ans ?

06/10/2016

Estimer un bateau de plus de 10 ans

Un bateau de 10 ans a-t-il encore une valeur ? C'est ainsi que nous aurions pu titrer d'une manière volontairement provocatrice cet article. Et pourtant, à écouter certains professionnels, la question se pose effectivement. Il faut chercher du côté des reprises la raison de cette interrogation. Lorsqu'un concessionnaire reprend une occasion, il le fait généralement en dessous de la valeur argus, car il y a des frais de remise en état, de manutention, etc. Autant d'éléments qui nécessitent du temps et donc forcément de l'argent. Sans compter que la loi impose désormais à ce professionnel de garantir son occasion deux ans.

Un petit timonier de six mètres

Prenons le cas concret d'un petit timonier de 6 mètres, âgé de15 ans, motorisé en in-board et acheté à un professionnel. Imaginons maintenant que son moteur lâche deux mois plus tard, sans réparation possible. L'acheteur est en droit de demander un changement. Dans un cas comme celui-ci, où la valeur d'un moteur neuf est supérieure à celle du bateau, on comprend mieux pourquoi certains professionnels verraient d'un bon œil le fait de ne plus coter les bateaux de plus de 10 ans. Ce genre de réflexion était courante lors du dernier Salon nautique de Paris. Ce qui nous a poussé - non pas à supprimer pour autant nos indications de valeurs pour les plus de 10 ans - mais à expliquer comment les interpréter. Car ces bateaux représentent donc une catégorie à part dans nos cotations.

Estimer le juste prix

En fait, il ne s'agit pas de cotations, mais d'une valeur indicative (haute et basse) qui sert de base et qui sera minimisée ou maximisée selon l'état et l'équipement du bateau. Le tout étant d'estimer le prix de l'occasion en fonction de ces données. Ce qui est, reconnaissons-le, pas toujours évident pour u particulier qui peut manquer d'objectivité dès qu'il s'agit de son propre bateau. Aussi, pour répondre à la question « Combien puis-je vendre mon bateau ? », nous avons établi une liste de cinq méthodes qui vous permettront d'en estimer le juste prix.

1. L'expertise. C'est la méthode la plus fiable, parce qu'elle s'appuie sur des données concrètes (factures, prix d'achat, etc.). C'est aussi la plus chère (environ 40 à 60 E le mètre linéaire). Vis-à-vis d'une assurance, il n'y a que l'expertise qui fonctionne en cas de litige. Elle permet de demander à son assureur de couvrir son bateau en valeur agréé (c'est la valeur à dire d'expert, acceptée par les parties en cas de sinistre ou perte totale, par exemple. Elle s'oppose à la valeur vénale non agréé, qui peut être remise en cause par un assureur).

2. La cote de L'Argus du Bateau. C'est une fourchette de valeurs qui est proposée pour les bateaux de plus de 10 ans. Elle ne tient pas compte des divers variables qui font le vrai prix d'un bateau, ni de son état. Le propriétaire doit donc estimer au regard de la base proposée, l'ensemble du matériel et de l'équipement dont il dispose et de l'état de son unité. La fourchette est indicative. Elle peut être au-dessus ou en dessous.

3. Les annonces. Attention ! C'est un moyen qui permet de se donner une idée de mise à la vente, pas de la valeur réelle de son bateau ! C'est une base. En règle générale, il faut minorer ce prix, car les transactions ne se font jamais au prix de l'annonce. Les particuliers ont tendance à mettre la barre haute. Les professionnels, au contraire, ont baissé les prix parce qu'ils possèdent une meilleure vision du marché de l'occasion et sont surtout débarrassé du rapport affectif aux bateaux.

4. L'avis d'un professionnel. Choisissez-le de la même marque que celle de votre bateau. Il doit bien évidemment posséder des notions techniques et pas seulement commerciales pour être à même d'estimer le plus finement votre unité. Les professionnels ont une bonne maîtrise du marché qu'ils suivent en permanence et pourront vous dire si l'unité en question est recherchée ou non. Ils suivent de près les effets de mode.

5. Estimer l'équipement. S'il ne vous donnera pas la valeur totale du bateau, c'est une composante essentielle qui vous aidera néanmoins. L'équipement ou matériel représente ce qui constitue l'ensemble des investissements. Attention, il ne faut pas confondre les investissements de l'entretien. Les investissements donnent de la valeur (propulseur d'étrave, électronique, voiles, etc.) alors que l'entretien permet conserver la valeur du bateau et n'ajoute pas de plus-value (antifouling, remplacement d'un chandelier, etc.). Un carnet d'entretien, s'il n'ajoute pas de valeur, donne une idée du soin apporté par le propriétaire à son bateau.

Retour à la liste

Pourquoi publier votre annonce sur l'argus du bateau ?
Une visibilité maximale
Votre annonce est diffusée sur les supports web, mobile et papier de l'Argus du Bateau ainsi que sur nos sites partenaires.
Votre dépôt d'annonce est gratuit
Publiez gratuitement votre annonce en quelques minutes seulement.
Des options pour vous démarquer
Vendez plus vite en multipliant par 4 la visibilité de votre annonce !

Numéro 88 : Décembre 2018 - Janvier - Février 2019
L'argus du bateau Numéro 88

Décembre 2018 - Janvier - Février 2019 - Trimestriel

Argus du bateau, le magazine

Abonnez-vous et recevez le meilleur des annonces bateaux chez vous tous les trimestres.

S'abonner