Les partenaires de l'Argus du Bateau
  • Site du magazine Moteur Boat
  • Site du magazine Neptune
  • Site de Voile Magazine

Comment choisir son antifouling ?

11/08/2014

brève3 antifouling

Les antifoulings se divisent en deux familles principales, les matrices dures et les érodables (parfois appelés aussi auto-polissants). Généralement incompatible avec un stockage à terre de longue durée, la première diffuse ses biocides à travers un film poreux dont les restes spongieux s'accrochent à la carène en fin de saison. Le bateau peut atteindre des vitesses élevées (supérieures à 30 nœuds) et s'échouer régulièrement car la surface reste dure. Supportant les émersions longues, les produits érodables sont conçus sur une matrice soluble dont le film disparaît au fil des navigations. Très efficace, car les principes actifs sont exposés en permanence, cette solution est en revanche incompatible avec les vitesses élevées, les échouages réguliers ou les mouillages soumis à de forts courants. Il existe enfin des peintures semi-érodables, aux qualités et aux défauts intermédiaires. Pour choisir le produit le mieux adapté, il faudra tenir compte de nombreux facteurs comme le type du bateau (moteur ou voile), sa vitesse moyenne, la zone de navigation (eaux chaudes ou froides) le type de l'hivernage, à flot ou à sec, etc. La plupart des fabricants éditent des guides permettant de répondre à ces questions et d'orienter vers un type de produit mais vous pourrez aussi interroger les plaisanciers locaux : pour un bassin de navigation donné, les antifoulings les plus efficaces sont aussi les plus utilisés...

 

Des prix qui varient

Attention, les coques en aluminium sont strictement incompatibles avec les antifoulings à base de cuivre, le biocide le plus courant actuellement : un primaire d'accrochage et une formulation compatible avec les alliages légers seront de rigueur. Les tarifs varient bien sûr considérablement d'un fabricant à l'autre et du boîtage (de 0,75 à 5 litres) mais la fourchette moyenne du prix des antifoulings en 0,75 l est à peu près la même quelle qu'en soit le type : comptez de 24 à 49 E pour une matrice dure, de 17 à 56 E pour une semi-érodable et de 22 à 53 E environ pour une érodable. Lors de l'application, n'oubliez pas de porter gants, masque, lunettes et vêtements de protection. Evitez le pistolet, dangereux pour l'environnement et pour la santé de l'opérateur, au profit d'une dépose au rouleau, équipé d'un manchon jetable type « patte de lapin » de dix centimètres de large environ (le nettoyage d'un manchon large de vingt centimètres consomme une énorme quantité de solvant pour des résultats très aléatoires et s'avère physiquement pénible à manipuler). Enfin, suivez scrupuleusement les instructions de nombre de couches, temps de surcouchage et solvants de nettoyage, sans jamais panacher des produits d'origine et de formulations différentes.

 

Découvrez tous nos conseils pratiques !

 

 

Retour à la liste

Pourquoi publier votre annonce sur l'argus du bateau ?
Une visibilité maximale
Votre annonce est diffusée sur les supports web, mobile et papier de l'Argus du Bateau ainsi que sur nos sites partenaires.
Votre dépôt d'annonce est gratuit
Publiez gratuitement votre annonce en quelques minutes seulement.
Des options pour vous démarquer
Vendez plus vite en multipliant par 4 la visibilité de votre annonce !

Numéro 87 : Septembre - Octobre - Novembre 2018
L'argus du bateau Numéro 87

Septembre - Octobre - Novembre 2018 - Trimestriel

Argus du bateau, le magazine

Abonnez-vous et recevez le meilleur des annonces bateaux chez vous tous les trimestres.

S'abonner