Retrouvez toute l'actualité nautique :
  • Site de Voile et Moteur

A l'essai : White Shark 228

03/08/2016

Essai bateau: WHITE SHARK WHITE SHARK 228

White Shark 228

Une valeur sûre

Le White Shark 228 revient cette année sur le devant de la scène dans une superbe édition limitée appelée Black Ultimate.

La série limitée Black Ultimate est un niveau
 de finition disponible 
sur tous les modèles de la gamme White Shark à l’exception des plus petits, les 206 et 226.
 Il est facturé entre 12 500 € 
et 14 300 € selon les unités et comprend quelques spécificités comme une coque noire, un cockpit en teck massif, un leaning-post en inox, une sellerie couleur Dune, une douchette de pont et une table en carbone. Avec cette finition Black Ultimate, le White Shark est magnifique, et sa coque noire est du plus bel effet. Le 228 est un sun deck, c’est-à-dire 
qu’il bénéficie d’une cabine logée sous le pontage avant. Même 
si elle est capable d’accueillir deux personnes grâce à sa grande couchette (2,06 x 1,56 m), 
le confort reste minimaliste.

Sobre, confortable et performant

Le cockpit est équipé plutôt sobrement, ce qui offre beaucoup d’espace et facilite la circulation à bord. La grande banquette arrière se montre confortable et libère 
un large passage sur bâbord pour accéder aux plages de bain et
 à l’échelle de remontée. La soute placée dessous est volumineuse ; l’emplacement pour le coupe-batteries est plutôt bien pensé.
 Le leaning-post est spécifique 
à la version Black Ultimate. 
Il se compose d’une tubulure en inox et il est muni d’une astucieuse banquette arrière rabattable.
 Grâce à la table de cockpit,
 en carbone, et à la banquette,
 il est possible d’obtenir un 
carré convivial accueillant jusqu’à six personnes. Le poste de pilotage est lui aussi bien agencé, il se montre ergonomique et pratique avec son marchepied, son vide-poche et ses larges emplacements pour l’instrumentation. Mais le volant est un peu bas, et la sellerie du leaning-post manque de fermeté. La plupart des White Shark sont vendus avec un moteur de 250 chevaux, ce qui correspond selon nous à sa motorisation conseillée. Cependant, le bateau que nous avons testé était équipé du vigoureux bloc V6 de 4,2 litres développant 300 chevaux du motoriste japonais Yamaha.
 Ce moteur permet d’excellentes performances à ce bateau qui
 se montre très vivant à la moindre sollicitation de la commande des gaz. Le 228 est ainsi capable de dépasser 47 nœuds en toute aisance et d’atteindre 30 nœuds en à peine 7 secondes. Même avec une telle énergie, le White Shark 228 se révèle très sain. Sa carène est rassurante et défléchit parfaitement les embruns. Certains pourront lui reprocher
 sa ligne trop classique qui n’a
 pas changé depuis des années, mais elle fait partie des fondements de la marque, tout
 en la rendant indémodable.

 White Shark 228 - Leaning-post

Le leaning-post en inox, une spécificité de la version Black Ultimate, dispose d’une banquette arrière rabattable très pratique. 

White Shark 228 - Cabine

La cabine avant offre un couchage double suffisamment grand pour accueillir un couple pour une nuit ou deux. 

White Shark 228 - Fiche Technique

Retour à la liste

Pourquoi publier votre annonce sur l'argus du bateau ?
Une visibilité maximale
Votre annonce est diffusée sur les supports web, mobile et papier de l'Argus du Bateau ainsi que sur nos sites partenaires.
Votre dépôt d'annonce est gratuit
Publiez gratuitement votre annonce en quelques minutes seulement.
Des options pour vous démarquer
Vendez plus vite en multipliant par 4 la visibilité de votre annonce !