Retrouvez toute l'actualité nautique :
  • Site de Voile et Moteur

A l'essai : Sessa Key Largo 24 IB

12/02/2017

Essai bateau: SESSA KEY LARGO 24 IB

Sessa Key Largo 24 IB

Jusqu’ici proposé en hors-bord uniquement, le Sessa Key Largo 24 est désormais disponible au catalogue du chantier italien avec une motorisation in-bord. Il suit ainsi les traces de ses illustres prédécesseurs que sont les Key Largo 27 et 34. Visuellement, le constat est sans appel. Ce Key Largo 24 in-bord paraît bien plus grand que son alter ego hors-bord. Il l’est, dans les faits, en raison de sa plateforme intégrée qui lui confère une longueur hors tout de 7,70 mètres. Les quelques centimètres ajoutés bénéficient également à l’esthétique générale et prolongent le trait d’une robe de gala signée, une nouvelle fois, Christian Grande. 
« Il existe une réelle demande pour ce type de bateau, en particulier aux États-Unis », assure Riccardo Radice, directeur marketing et produits chez Sessa, en rappelant la part croissante de l’export dans la stratégie de développement de la marque.

Une taille conforme au gabarit routier

Méditerranéen s’il en est, ce sun deck transportable se destine à un programme familial de farniente, de balade côtière, avec la possibilité de s’initier à la petite croisière.La configuration avec embase présente des avantages certains, comme l’aménagement d’un second solarium, à l’arrière, et un accès facilité à la baignade en empruntant la belle plage de bain (2,10 x 0,65 m). On retrouve la possibilité de former un salon de cockpit pour quatre à cinq personnes en complétant la banquette par une table amovible et en pivotant les sièges pilote et copilote vers l’arrière. Le poste de barre brille à la fois par ses finitions, à l’image de l’épaisse main courante qui ceinture le pare-brise, et, littéralement, par le coloris doré du tableau de bord. L’instrumentation est bien disposée et la commande montée sur pupitre tout comme l’élégance du volant à trois branches sont appréciables. Le bimini, qui se déploie simplement et se loge discrètement sur l’avant, ainsi que les sangles d’attache du bain de soleil avant (1,90 x 1,90 m), efficaces et bien moins fastidieuses que les boutons-pression, méritent tous deux une mention spéciale. Dans la plupart des cas, la cabine fera office de fourre-tout et palliera le nombre limité de rangements dans le cockpit. Elle offre néanmoins la possibilité de passer une ou deux nuits à bord dans un confort relatif.L’habitacle abrite un couchage double, agrémenté en option d’un réfrigérateur de 42 litres et de WC chimiques ou électriques. L’ensemble prend place sous 1,48 mètre de hauteur sous barrots.

Ce Key Largo 24 IB est proposé avec une motorisation unique Volvo 5.0 l GXi de 270 chevaux qui présente « un rapport coût/performances idéal, selon Riccardo Radice. Une configuration diesel pourrait être prochainement disponible », probablement un bloc Volvo D3-220.

Ne pas hésiter
à solliciter les flaps !

Celle-ci peut, en effet, intéresser la clientèle nordique ou les plaisanciers assidus, mais elle plombera inévitablement le budget pour une utilisation moyenne de quelques dizaines d’heures annuelles. Avec le V8 essence, la phase de déjaugeage et les accélérations sont progressives.

L’unité demande moins de 10 secondes pour atteindre l’allure de croisière autour de 25 nœuds. La consommation d’essence est alors inférieure à 40 l/h et l’autonomie approche les 200 milles.La vitesse de pointe avoisine 40 nœuds à 5 000 tr/mn en optimisant le réglage du trim en positif. La carène de ce Key Largo présente un V évolutif avec un angle très faible de 13° à l’arrière. Le passage en mer, la maniabilité et la stabilité latérale se révèlent satisfaisants... à condition de bien faire travailler l’étrave en baissant franchement les flaps. Car sans ce dernier réglage l’unité est sujette au cabrage et au tangage rythmique. Ce phénomène pourrait s’expliquer en partie par le poids élevé du moteur (450 kg) et le manque de charge sur l’avant dans les conditions de notre essai. Les embruns sont correctement défléchis sous réserve de bien négocier le franchissement des vagues. Enfin, les confortables assises, associées à la réactivité de la direction et à la douceur de la commande électrique, rendent le pilotage agréable.

Côté finances, ce Key Largo se montre plutôt bien placé sur un segment du sun deck in-bord encore confidentiel dans cette taille d’unité.

EN CONCLUSION

Plus grand, plus convivial et moins cher, ce Key Largo 24 in- bord surclasse son faux jumeau. Ses lignes envoûtantes et ses belles performances sont encore d’autres arguments face à une concurrence élargie, qu’il s’agisse des traditionnels cuddy-cabins ou bien des sun decks hors-bord.

Sessa Key Largo 24 IB - Console

La console présente un dessin sophistiqué, avec une épaisse main courante ceinturant le pare-brise et un tableau de bord doré. 

Sessa Key Largo 24 IB - Cockpit

Les aménagements de cockpit permettent de former un salon pour quatre à cinq personnes. La table amovible en teck est une option qui intègre le pack Comfort. 

Sessa Key Largo 24 IB - Bain de soleil

Malgré une circulation assez restreinte à bord, le couloir dégagé à bâbord, qui s’étend de la plateforme au généreux bain de soleil avant, est appréciable. 

Sessa Key Largo 24 IB - Caractéristiques

 

Retour à la liste

Pourquoi publier votre annonce sur l'argus du bateau ?
Une visibilité maximale
Votre annonce est diffusée sur les supports web, mobile et papier de l'Argus du Bateau ainsi que sur nos sites partenaires.
Votre dépôt d'annonce est gratuit
Publiez gratuitement votre annonce en quelques minutes seulement.
Des options pour vous démarquer
Vendez plus vite en multipliant par 4 la visibilité de votre annonce !

Numéro 88 : Décembre 2018 - Janvier - Février 2019
L'argus du bateau Numéro 88

Décembre 2018 - Janvier - Février 2019 - Trimestriel

Argus du bateau, le magazine

Abonnez-vous et recevez le meilleur des annonces bateaux chez vous tous les trimestres.

S'abonner