Retrouvez toute l'actualité nautique :
  • Site de Voile et Moteur

A l'essai : Quicksilver 755 Pilothouse

28/12/2017

Essai bateau: QUICKSILVER 755 PILOTHOUSE

Quicksilver 755 Pilothouse

Chez Quicksilver, l’appellation Captur regroupe les unités dédiées en priorité à la pêche de loisir. « Cette série verra l’arrivée de trois nouveaux modèles en 2013, dès 5 mètres de long, confie Fedra Generini, responsable de la communication de la marque. Deux seront vraisemblablement dévoilés au Grand Pavois, en septembre, le dernier sera gardé pour le Nautic de Paris, en fin d’année. »

D’une longueur de 7,39 mètres, le 755 Pilothouse endosse le statut de navire amiral de la gamme... et déjà celui de best-seller ! « Ce modèle a connu un grand succès lors du Nautic de 2012. Nous sommes en rupture de stock jusqu’en septembre, au moins », poursuit Fedra Generini. Il faut dire que ce timonier revendique de nombreux atouts : « Le plus grand cockpit de sa catégorie, le plus grand choix de puissances, un niveau d’équipement élevé, le tout proposé à un tarif abordable. » Le groupe Brunswick ne lésine pas sur les superlatifs et soigne ses arguments commerciaux...

Un design signé Carsten Astheimer

La sympathique silhouette de ce timonier a une nouvelle fois été confiée à Carsten Astheimer. Le designer anglais a déjà fait ses preuves lors du renouveau esthétique des opens Quicksilver, avec la gamme Activ. Le 755 Pilothouse laisse peu de doutes sur son programme de prédilection : banquettes escamotables, porte-cannes, racks, viviers et bacs à poisson qui garnissent le cockpit raviront les pêcheurs. Le « terrain de jeu » affiche, il est vrai, de belles dimensions grâce à ses 2,28 mètres de long pour 1,84 mètre de large – les Jeanneau Merry Fisher 755 Marlin et Rhéa 730 Fishing font mieux d’après les mesures relevées dans notre récent comparatif de timoniers. La hauteur sécurisante des francs-bords (71 à 80 cm) et le plan de pont walkaround permettant de circuler autour de la timonerie sont d’autres points forts, auxquels s’ajoute un bon accès à bord via la plage de bain à tribord. Les grandes baies vitrées au niveau du cockpit et la porte latérale qui borde le poste de pilotage assurent un accès tout aussi appréciable à la timonerie. Cette dernière se distingue par ses trois sièges orientés dans le sens de navigation, qui sont complétés par un meuble de cuisine sur bâbord. Cet intérieur bénéficie d’une belle luminosité et affiche une hauteur sous barrots dépassant 2 mètres par endroits. Minimaliste dans son dessin, le poste de pilotage ne reste pas moins fonctionnel avec un siège réglable assez confortable, une commande de gaz à bonne distance et une instrumentation lisible au tableau de bord. Ce dernier dispose de la place nécessaire pour accueillir un écran multifonction de 7 pouces optionnel. Le large pare-brise monobloc est en verre pour éviter les rayures que peuvent infliger les essuie-glaces sur les panneaux de Plexiglas. Enfin, la pointe reçoit un couchage double qu’il est possible de prolonger avec des coussins pour atteindre une taille généreuse de 2 x 2,05 mètre.

Quelques options pour la croisière

Le 755 Pilothouse autorise la petite croisière, de surcroît si l’on investit dans les WC marins proposés en option et dans le pack Confort qui inclut la douchette, le réfrigérateur, la table de cockpit amovible et le toit de timonerie ouvrant. Néanmoins, les adeptes des cabotages prolongés auront tout intérêt à se tourner vers le 705 Cruiser de la marque. Quant aux amateurs de pêche, ils n’hésiteront pas à agrémenter l’équipement de bord avec le pack d’options Fishing, qui comprend un vivier régénérant, une table à découper, deux porte-cannes supplémentaires et un kit de rinçage de pont. D’autres accessoires comme le guindeau électrique, le propulseur d’étrave, ou un second poste de pilotage à l’entrée de la timonerie, sont disponibles au catalogue et susciteront l’intérêt de certains propriétaires.

Le 755 Pilothouse se targue d’offrir « la plus large gamme de puissance sur son segment ». Cinq blocs sont disponibles en monomoteur hors-bord, de 150 chevaux (EFI, Optimax ou Verado) à 250 chevaux, incluant de série la direction hydraulique et l’instrumentation SmartCraft. Testé avec un Verado de 200 chevaux, le timonier se montre vif sans être particulièrement sportif ; les performances restent ici cohérentes avec le programme de pêche ciblé. La phase de déjaugeage prend fin à 4 000 tr/mn (17 nœuds, 26 l/h), et l’allure de croisière oscille entre 20 et 24 nœuds, avec une consommation d’essence comprise entre 40 et 50 l/h. L’autonomie avoisine alors 150 milles. Avec une hélice tripales en inox Enertia (15 1⁄4 x 14), la vitesse de pointe plafonne à 31,5 nœuds. Le 755 Pilothouse révèle un comportement sain. Il délivre un passage relativement efficace dans le clapot et les vagues et il défléchit bien les embruns. En virage, la gîte est modérée et l’unité conserve ses appuis. Le timonier supporte bien l’usage du trim, sans jamais être aérien. Hélas, ce gage d’équilibre dans les hauts régimes vacille à moyenne allure et à l’arrêt. La stabilité latérale – un critère primordial pour un bateau de pêche – est précaire dès lors que deux passagers se trouvent sur le même bord. On reprochera également quelques vibrations désagréables au ralenti, témoignant de finitions encore perfectibles, et ce malgré une impression de qualité générale en hausse et satisfaisante. Côté prix, le 755 Pilothouse s’ouvre à toutes les bourses, ou presque. Son tarif débute à 42 950 € avec 150 chevaux Mercury EFI et culmine à près de 80 000 € pour la version « toutes options », équipée de 250 chevaux Verado. L’exonération de taxes sur le moteur et la coque (6,99 m) est un dernier atout économique non négligeable.

EN CONCLUSION

Abordable et bourré d’atouts, ce timonier Quicksilver met en avant de solides arguments pour bousculer les ténors actuels de la pêche de loisir tels que les Jeanneau Merry Fisher 755 Marlin ou Bénéteau Barracuda 7. Le tiercé 2013 de la catégorie semble d’ores et déjà constitué... reste à savoir dans quel ordre.

Quicksilver 755 Pilothouse - Cokcpit

Nul doute que les pêcheurs apprécieront ce terrain de jeux dégagé de plus de 4m2. Le second poste de pilotage est disponible en option.

Quicksilver 755 Pilothouse - Table

Une table amovible, comprise dans le pack Confort, complète les deux banquettes escamotables pour former un salon de cockpit. 

Quicksilver 755 Pilothouse - Intérieur

La timonerie accueille trois sièges pouvant être orientés dans le sens de la navigation. La hauteur sous barrots dépasse 2 mètres par endroits. 

Quicksilver 755 Pilothouse - Fiche Technique

 

 

 

 

 

Retour à la liste

Pourquoi publier votre annonce sur l'argus du bateau ?
Une visibilité maximale
Votre annonce est diffusée sur les supports web, mobile et papier de l'Argus du Bateau ainsi que sur nos sites partenaires.
Votre dépôt d'annonce est gratuit
Publiez gratuitement votre annonce en quelques minutes seulement.
Des options pour vous démarquer
Vendez plus vite en multipliant par 4 la visibilité de votre annonce !