Retrouvez toute l'actualité nautique :
  • Site de Voile et Moteur

A l'essai : Karnic 2251 Open Line

31/05/2015

Essai bateau: KARNIC 2051

Karnic 2251 Open Line

Un open doté d’un minimum d’habitabilité ? Voilà qui est suffisamment rare pour être cité. C’est en tout cas l’une des caractéristiques de ce nouveau Karnic 2251, par ailleurs plus grand open dans la gamme Open Line. Certes, il existe d’autres modèles plus longs dans cette même série, mais il s’agit de sun decks. Le chantier chypriote compte actuellement trois autres gammes : Bluewater Line, Storm Line et Cruiser Line, respectivement des day-cruisers, des timoniers et une vedette typée pêche-croisière. La première impression en découvrant ce Karnic 2251 hors de l’eau est qu’il a su échapper au travers de beaucoup d’opens, dont la ligne est parfois trop sage.

En clair, celui-ci se démarque d’un point de vue esthétique, avec de gros plats-bords gris, mais aussi une étrave carrée qui rappelle celles des récents Quicksilver Activ. Ces formes anguleuses au niveau de la proue permettent d’offrir un bain de soleil avant plus grand par rapport à une étrave pointue. Un autre trait marquant est la hauteur des francs-bords qui ravira les parents naviguant avec de jeunes enfants. Enfin, la console est assez massive en taille mais, du point de vue du design, elle affiche un profil très réussi. Elle offre une cabine suffisamment profonde pour accueillir des WC chimiques optionnels.

Sa cabine ? Un atout pour la croisière

L’endroit au départ sans confort pourra être transformé en couchage d’appoint avec un matelas improvisé. Il constitue ainsi un atout pour ceux qui souhaitent profiter des charmes de la croisière côtière. Ce programme est d’ailleurs rendu possible grâce à la kitchenette qui se dissimule dans l’assise du leaning-post. Le Karnic 2251 bénéficie de nombreux espaces de rangement, avec les trois coffres de la partie avant, les équipets dans les pavois ou les deux coffres, enserrant la soute technique, de la banquette arrière. Celle-ci, de trois places, occupe l’espace d’un bord à l’autre. Enfin, des rallonges permettront de former un bain de soleil avant (2 m sur 1,75 m). D’une manière générale, les finitions sont de bonne qualité, et pour l’équipement de série ce Karnic 2251 est plutôt dans la norme par rapport à la concurrence. En option sont proposés les traditionnels bain de soleil, bimini, groupe d’eau douce, WC chimiques, taud de mouillage ou de console, guindeau, etc. La seule grande différence dans le choix des options se fait au niveau de l’assise du pilote : version leaning-post avec kitchenette (notre essai), ou celle dotée de sièges pivotants ; 1 100 € environ les séparent. Les deux présentent un intérêt : ceux qui souhaitent un petit salon de pont à l’arrière opteront pour les sièges baquets pivotants, ceux désirant profiter au maximum d’un bateau de croisière choisiront le leaning-post. Ce dernier est fixé un peu loin du volant pour bénéficier d’un parfait appui fessier. Un autre bémol concerne l’absence de point de fixation sur le dernier tiers de la partie arrière, ce qui empêche d’amarrer des défenses.

Des performances honorables

On peut également regretter qu’il ne soit pas possible de bloquer la porte en accordéon lorsqu’elle est en position ouverte. Enfin, rien n’est prévu pour retenir les dossiers des deux coffres de la banquette arrière. Mais ces petits défauts de jeunesse pourront être rapidement corrigés...

Le chantier n’ayant aucun contrat d’exclusivité avec un motoriste, le bloc dépendra des souhaits du plaisancier ou des marques commercialisées par le concessionnaire.

Le Karnic de notre essai était motorisé avec un Selva XSR de 150 chevaux – Argonautic à La Londe (83) étant revendeur de la marque italienne. Avec ce bloc survitaminé, le 2251 atteint 25,3 nœuds en croisière (à 4 000 tr/mn) et 38,5 nœuds en pointe, au régime maximal de 6 000 tr/mn, résultats tout à fait honorables. Il déjauge en 4 secondes et franchit le zéro à 20 nœuds en 6 secondes. Ce 150 chevaux apporte un bon compromis, en sachant que le bateau peut recevoir jusqu’à 225 chevaux, mais cette puissance nous semble un peu trop forte, surtout pour une unité à usage familial et de seulement 6,30 mètres de longueur de coque.

Le bateau affiche un bon comportement marin. Les virages s’enchaînent sans gîte excessive, jusqu’à 4 000 tr/mn. Il reste sain également en ligne droite et mouille peu ses occupants lors de sauts de vague ou dans le petit clapot formé par un mistral forcissant. La partie supérieure de son étrave aux formes carrées pourrait laisser imaginer qu’il « pousse de l’eau » ; il n’en est rien. La partie immergée, comme celle qui remonte au-delà du redan vers l’anneau de remorquage, est pincée et bien profilée pour passer les vagues.

EN CONCLUSION

Ce nouveau Karnic 2251 met toutes les chances de son côté pour se mesurer à un marché des coques open où s’affrontent déjà de nombreuses marques. Sa cabine est un de ses meilleurs atouts. De bateau de jour, il peut ainsi se transformer en une unité destinée à la petite croisière... Un argument majeur.

Karnic 2251 Open Line - Aménagements

Au niveau des aménagements, le chantier a su mêler des couleurs sobres et des formes modernes. 

Karnic 2251 Open Line - Tableau de bord

La console est bien proportionnée, pas trop massive tout en protégeant efficacement le pilote qui se trouve à tribord. 

Karnic 2251 Open Line - Bain de soleil

La partie avant est réservée au bain de soleil et à ses rallonges. Lorsque ce dernier est installé, l’accès aux coffres est forcément délicat. 

Karnic 2251 Open Line - Fiche Technique

 

 

 

 

 

Retour à la liste

Pourquoi publier votre annonce sur l'argus du bateau ?
Une visibilité maximale
Votre annonce est diffusée sur les supports web, mobile et papier de l'Argus du Bateau ainsi que sur nos sites partenaires.
Votre dépôt d'annonce est gratuit
Publiez gratuitement votre annonce en quelques minutes seulement.
Des options pour vous démarquer
Vendez plus vite en multipliant par 4 la visibilité de votre annonce !

Numéro 88 : Décembre 2018 - Janvier - Février 2019
L'argus du bateau Numéro 88

Décembre 2018 - Janvier - Février 2019 - Trimestriel

Argus du bateau, le magazine

Abonnez-vous et recevez le meilleur des annonces bateaux chez vous tous les trimestres.

S'abonner