Retrouvez toute l'actualité nautique :
  • Site de Voile et Moteur

A l'essai : Jeanneau Merry Fisher 855 Marlin

07/07/2016

Essai bateau: JEANNEAU MERRY FISHER 855 MARLIN

Jeanneau Merry Fisher 855 Marlin

Le constructeur français Jeanneau propose une large gamme de bateaux, dont la série Merry Fisher. Celle-ci englobe les timoniers qui sont tous proposés en motorisation hors-bord. Dans cette série se trouvent des modèles réservés à la pratique de la pêche, ou bien destinés à la petite croisière, ou encore des bateaux capables de s’adapter à ces deux programmes. La 855 Marlin, dans sa version Comfort, en fait partie. Contrairement à la version Fishing, l’unité ne dispose pas d’une porte coulissante donnant un accès direct au cockpit. Sa timonerie est donc fermée sur l’arrière et, pour y entrer, il faut emprunter l’une des ouvertures latérales. Grâce à cette disposition, il a été possible d’installer une large banquette arrière, ainsi qu’une petite cabine dotée de deux couchages. Quoique son volume soit assez réduit, son entrée est généreuse et surtout aisée, car il suffit de lever un capot au centre de la banquette. La couchette de tribord, qui ne mesure que 1,76 mètre de long, sera réservée aux enfants, mais celle de bâbord est plus grande, avec 1,82 mètre de long. Comme de nombreux équipements sur ce bateau, les matelas sont en option.

Une vision panoramique

À condition de ne voyager qu’en couple, cette cabine peut également servir de soute – la 855 Marlin ne comprenant que peu de rangements. La timonerie est très lumineuse grâce à de larges surfaces vitrées qui offrent une vue sur 360°. Son agencement, comme sa ligne générale, est calqué sur les productions scandinaves. Sur l’avant bâbord se trouve une kitchenette qui comprend en série un évier avec eau sous pression et un réchaud à gaz ; le réfrigérateur de 42 litres est optionnel. Fixée sur une barre, la (trop) petite table ronde du carré peut se ranger au plafond lorsqu’elle n’est pas utilisée. Grâce aux deux sièges pilote et copilote pivotants et à la banquette arrière, on obtient un sympathique carré, mis à part la taille réduite de la table. La position de pilotage est satisfaisante, avec une bonne visibilité vers l’extérieur ou vers les divers instruments de navigation. La double commande des gaz Yamaha est cependant trop imposante, ce qui la rend inesthétique et peu pratique à l’usage.

La cabine avant comprend un beau couchage double installé en travers (1,35 x 2,41 m) après l’ajout d’une petite rallonge triangulaire, mais ses rangements sont quasiment absents. Le seul coffre (de taille moyenne) utilisable est celui situé sous le matelas, le deuxième étant occupé par une batterie et le troisième étant très petit. Le cabinet de toilette, dont la hauteur sous barrots est de 1,68 mètre, est équipé en série d’une douchette, d’un lavabo et même de WC marins avec un réservoir à eaux noires de 80 litres. Le petit coffre situé sous le lavabo pourrait se montrer pratique, mais il est en partie encombré par les tuyaux et les vannes.

Des déplacements très sécurisés

Se déplacer à bord du cockpit du 855 Marlin est aisé et surtout sécurisant, en particulier pour les enfants. Les francs-bords sont très hauts, 83 centimètres environ, le balcon sur le tiers avant offre encore plus de protection, et les deux passavants sont larges (37 cm). Un portillon à tribord facilite la montée à bord du bateau et l’accès à la plage de bain. D’une ouverture large, le puits à chaîne est très profond. Quant au guindeau électrique, il est disponible en option dès la finition Première, laquelle comprend également réfrigérateur, douchette ou flaps. L’assise double située devant le pare-brise est agréable en navigation par temps calme, mais son coussin est en option, et il manque deux mains courantes pour se sentir en sécurité. Enfin, pièce maîtresse de ce Marlin 855, le cockpit est à la fois convivial, confortable et modulable. Équipé d’une banquette arrière et d’une autre latérale à bâbord en série, il peut en option recevoir une deuxième banquette latérale sur tribord et une grande table de pique-nique qui fait aussi office de rallonge pour le bain de soleil. Les deux banquettes latérales se replient dans les francs-bords afin d’obtenir un plus grand cockpit, pour les sessions de pêche par exemple. La banquette arrière étant montée sur des rails, il est possible de l’avancer pour permettre aux pêcheurs d’accéder plus facilement au vivier et à la planche à découper situés sur l’épais tableau arrière. Une quatrième banquette, facturée 555 €, complète l’aménagement du cockpit. Le grand bain de soleil, qui repose sur la banquette arrière, les deux latérales et la rallonge, possède ainsi des dimensions généreuses (3 x 1,20 m).

Le Marlin partage la même carène que la Merry Fisher 855 classique, davantage destinée à la croisière avec des aménagements différents. Elle affiche un V modéré au niveau du tableau arrière, ce qui améliore les performances, les V profonds étant gourmands en puissance, mais limite les aptitudes à naviguer en douceur dans le gros temps. Le jour de notre essai, le fort mistral levait un clapot cassant ; à partir d’une vingtaine de nœuds, la 855 Marlin devenait peu confortable, et les chocs avec les vagues généraient des bruits et des vibrations désagréables. En dessous de 20 nœuds, néanmoins, le bateau évolue sereinement et sans malmener ses passagers. Il gîte modérément en virage et montre une bonne accroche. Motorisée avec une paire de Yamaha de 150 chevaux, qui correspond à sa motorisation maximale, l’unité est vivante et réactive, et ses performances sont convenables.

Une vitesse maxi de plus de 34 nœuds

Nous avons pu atteindre une vitesse de pointe de 34,7 nœuds au régime maximal de 6 100 tr/mn. L’allure de croisière se situe entre 4 000 et 4 500 tr/mn, soit entre 19 et 24 nœuds. Sans être explosives, les accélérations sont franches, grâce au couple généreux délivré par les deux blocs quatre cylindres de près de 2,7 litres de cylindrée. La 855 Marlin parvient ainsi à atteindre 30 nœuds en un peu plus de 11 secondes.
Jeanneau prouve ici son savoir-faire en termes d’aménagements et d’optimisation de l’espace, mais au détriment des rangements, trop peu nombreux, surtout lors de croisière à quatre. Cependant, la 855 Marlin est capable de s’adapter à de nombreux programmes et elle devrait combler bon nombre de plaisanciers. Enfin, son cockpit est un exemple de modularité, avec de multiples combinaisons d’agencement qui s’obtiennent de très simple façon – un détail que nous avons apprécié.

Jeanneau Merry Fisher 855 Marlin - Banquette

Dans la version Comfort, l’arrière de la timonerie est occupé par une banquette installée sur toute la largeur. Une fois la petite table descendue et les deux sièges retournés, on obtient un petit coin repas. 

Jeanneau Merry Fisher 855 Marlin - Poste de pilotage

Les manettes de gaz des deux Yamaha sont très imposantes. La porte donne accès directement au passavant de tribord. 

Jeanneau Merry Fisher 855 Marlin - Cockpit

Le cockpit peut prendre plusieurs visages : sobre pour la pêche, convivial avec banquettes latérales et table pour les repas, ou invitation au farniente en solarium. 

Jeanneau Merry Fisher 855 Marlin - Fiche Technique

 

 

 


Les annonces liées à cet article

  • 10

    75 000 € TTC

    Voir l'annonce
    • Catégorie :

      Bateaux à moteur

    • Constructeur :

      JEANNEAU

    • Modèle :

      MERRY FISHER 855 MARLIN

    • Année : 2015
    • Localisation : DUNKERQUE Nord, France
    • Vendeur : Professionnel

    75 000 € TTC

  • 7

    75 000 € TTC

    Voir l'annonce
    • Catégorie :

      Bateaux à moteur

    • Constructeur :

      JEANNEAU

    • Modèle :

      MERRY FISHER 855 MARLIN

    • Année : 2015
    • Localisation : HYERES Var, France
    • Vendeur : Professionnel

    75 000 € TTC

  • 7

    75 000 € TTC

    Voir l'annonce
    • Catégorie :

      Bateaux à moteur

    • Constructeur :

      JEANNEAU

    • Modèle :

      MERRY FISHER 855 MARLIN

    • Année : 2015
    • Localisation : HYERES Var, France
    • Vendeur : Professionnel

    75 000 € TTC

  • 2

    79 000 € TTC

    Voir l'annonce
    • Catégorie :

      Bateaux à moteur

    • Constructeur :

      JEANNEAU

    • Modèle :

      MERRY FISHER 855 MARLIN

    • Année : 2017
    • Localisation : France
    • Vendeur : Professionnel

    79 000 € TTC

  • 20

    79 595 € (69 950,00 £GB) TTC

    Voir l'annonce
    • Catégorie :

      Bateaux à moteur

    • Constructeur :

      JEANNEAU

    • Modèle :

      MERRY FISHER 855 MARLIN

    • Année : 2014
    • Localisation : Royaume-Uni
    • Vendeur : Professionnel

    79 595 € (69 950,00 £GB) TTC

Retour à la liste

Pourquoi publier votre annonce sur l'argus du bateau ?
Une visibilité maximale
Votre annonce est diffusée sur les supports web, mobile et papier de l'Argus du Bateau ainsi que sur nos sites partenaires.
Votre dépôt d'annonce est gratuit
Publiez gratuitement votre annonce en quelques minutes seulement.
Des options pour vous démarquer
Vendez plus vite en multipliant par 4 la visibilité de votre annonce !

Numéro 88 : Décembre 2018 - Janvier - Février 2019
L'argus du bateau Numéro 88

Décembre 2018 - Janvier - Février 2019 - Trimestriel

Argus du bateau, le magazine

Abonnez-vous et recevez le meilleur des annonces bateaux chez vous tous les trimestres.

S'abonner