Retrouvez toute l'actualité nautique :
  • Site de Voile et Moteur

A l'essai : Jeanneau Leader 36

04/06/2016

Essai bateau: JEANNEAU LEADER 36

Jeanneau Leader 36

Invitation à la croisière

Jeanneau étoffe sa gamme Leader avec une unité de moins de 10 mètres de longueur de coque dotée d’une belle carène et d’aménagements intérieurs originaux et confortables.

Dévoilée au dernier Salon de Cannes, la Leader 36 se place dans la gamme de vedettes de croisière du constructeur vendéen Jeanneau entre la 10 et la 40. Sa silhouette est signée de l’Italien Garroni 
et sa carène de l’Américain Michaël Peters. La Leader 36 est disponible en deux versions, Open ou Sportop. C’est cette dernière que nous avons eu l’occasion d’essayer lors d’un convoyage entre Nice et Marseille – des conditions idéales pour tester le confort et les qualités marines de cette vedette de croisière familiale, propulsée en puissance maximale par deux moteurs Volvo D4 de 300 chevaux.

Un vaste cockpit convivial

Les aménagements de son cockpit sont très proches de ceux de 
la Leader 40. Ils se composent sur bâbord d’un carré en U avec une table en bois pliable et, en face, d’un bloc-cuisine équipé en standard d’un évier et en option d’un gril électrique et d’un réfrigérateur de 42 litres. L’arrière du cockpit est occupé sur bâbord par un immense bain de soleil
 de 1,86 mètre de long pour
 1,32 mètre de large sous lequel se dissimule un coffre très pratique. Un petit portillon, qui
 ne descend pas assez bas à notre goût, assure la séparation entre le cockpit et la grande plage de bain.

Un intérieur modulable

En avant, le poste de barre, installé sur tribord, fait face à une 
assise d’une place, très agréable en navigation, et à un sofa de 1,71 mètre de long pour 
0,70 mètre de large, placé dans le sens de la longueur et surélevé par rapport à la banquette.
 Une petite planche pour rehausser le pilote en position debout est proposée sur la version Sportop. Au centre, une porte coulissante s’ouvre sur les aménagements intérieurs qui constituent la véritable originalité de ce bateau. Modulables grâce à une cloison coulissante, ils regroupent dans un seul espace la cuisine et un carré composé d’une banquette en L et d’une table pliante et situé au pied d’une couchette double centrale installée dans la pointe. Une fois 
la cloison fermée, le couchage avant et le carré sont séparés
 de la cuisine et se transforment 
en une cabine aux dimensions inédites pour un bateau de cette taille. À cela s’ajoutent un cabinet de toilette avec douche séparée
 et une seconde cabine, placée sous le poste de barre et équipée de trois couchages. Pour avoir vécu à bord pendant deux jours, nous n’hésitons pas à dire
 que ces aménagements intérieurs sont très agréables, puisque 
cette modularité permet d’avoir
 de la place dans la journée, et de l’intimité la nuit. Sans compter que la longueur du couchage double peut passer de 1,70 à 1,98 mètre après l’ajout d’un coussin qui
 se range sous le lit dans un coffre. Au cours de notre navigation,
 ce dernier s’ouvrait hélas
 en permanence ; sur les prochains modèles, il devrait bénéficier 
d’un système de fermeture efficace. De même, il convient de bien placer la rallonge pour éviter qu’elle ne s’écarte et rende 
le matelas peu confortable.
 Côté comportement, en lisant dans ce numéro notre récit sur
 le convoyage de Nice à Barcelone, vous pourrez constater que la carène, dotée d’un V de 16°, s’est montrée particulièrement efficace dans la mer formée et qu’elle défléchit parfaitement les embruns. Étonnamment, lors de vent,
 la tendance à gîter est plus perceptible sur un plan d’eau plat que dans les vagues, d’où 
l’intérêt des flaps qui corrigent immédiatement l’assiette du bateau. Les manettes électriques Volvo sont très agréables
 et la position de conduite, assise ou les fesses en appui sur l’extrémité de la banquette relevée, est réellement confortable.

35 nœuds en vitesse de pointe

Néanmoins, lorsque le toit électrique est fermé, la seule fenêtre coulissante sur tribord n’est pas suffisante pour bien aérer la timonerie, une autre sur bâbord serait la bienvenue. Question performances, avec 2 x 300 chevaux Volvo,
 la Leader 36 atteint 35 nœuds en pointe pour une consommation
 de 113 l/h. Sa vitesse de croisière oscille, en fonction de l’état de 
la mer, entre 2 400 et 2 800 tr/mn, soit entre 21 et 28 nœuds.
 La Leader 36 est proposée 
à 257 280 € en prix de base avec les deux Volvo D4 300
 et le joystick (pratique pour les manœuvres de port !). Mais pour avoir un bateau en phase avec 
son programme de croisière,
 il faut ajouter le niveau de finition Première (8 208 €), le pack électronique Raymarine (4 475 €), ainsi que quelques options incontournables sur ce style d’unité, comme le bain de soleil avant avec dossier relevable, le réfrigérateur et le gril de cockpit, la paroi de douche, les moustiquaires de hublot... Le prix final peut
 donc augmenter d’une trentaine ou d’une quarantaine de milliers d’euros. Pour information,
 le bateau de notre essai était doté de 48 500 € d’options...

Jeanneau Leader 36 - Cockpit

Jeanneau Leader 36 - Banquette

Le dossier de la banquette de cockpit bascule vers l’avant pour créer un bain de soleil. Sous la sellerie se dissimule un coffre pouvant accueillir une annexe pliée. 

Jeanneau Leader 36 - Cale moteur

Jeanneau Leader 36 - Fiche technique

 

 

 


Les annonces liées à cet article

  • 15

    215 000 € TTC

    Voir l'annonce
    • Catégorie :

      Bateaux à moteur

    • Constructeur :

      JEANNEAU

    • Modèle :

      LEADER 36

    • Année : 2016
    • Localisation : COGOLIN Var, France
    • Vendeur : Professionnel

    215 000 € TTC

  • 10

    215 000 € TTC

    Voir l'annonce
    • Catégorie :

      Bateaux à moteur

    • Constructeur :

      JEANNEAU

    • Modèle :

      LEADER 36

    • Année : 2016
    • Nb. de personnes max : 8
    • Localisation : LES MARINES DE COGOLIN Var, France
    • Vendeur : Professionnel

    215 000 € TTC

  • 14

    212 000 € TTC

    Voir l'annonce
    • Catégorie :

      Bateaux à moteur

    • Constructeur :

      JEANNEAU

    • Modèle :

      LEADER 36

    • Année : 2016
    • Localisation : France
    • Vendeur : Professionnel

    212 000 € TTC

  • 6

    240 000 € TTC

    Voir l'annonce
    • Catégorie :

      Bateaux à moteur

    • Constructeur :

      JEANNEAU

    • Modèle :

      LEADER 36

    • Année : 2017
    • Localisation : Belgique
    • Vendeur : Professionnel

    240 000 € TTC

  • 7

    209 000 € TTC

    Voir l'annonce
    • Catégorie :

      Bateaux à moteur

    • Constructeur :

      JEANNEAU

    • Modèle :

      LEADER 36

    • Année : 2016
    • Localisation : ANTIBES Alpes Maritimes, France
    • Vendeur : Professionnel

    209 000 € TTC

  • 7

    209 000 € TTC

    Voir l'annonce
    • Catégorie :

      Bateaux à moteur

    • Constructeur :

      JEANNEAU

    • Modèle :

      LEADER 36

    • Année : 2016
    • Localisation : ANTIBES Alpes Maritimes, France
    • Vendeur : Professionnel

    209 000 € TTC

  • 10

    255 000 € TTC

    Voir l'annonce
    • Catégorie :

      Bateaux à moteur

    • Constructeur :

      JEANNEAU

    • Modèle :

      LEADER 36

    • Année : 2017
    • Localisation : ARZON Morbihan, France
    • Vendeur : Professionnel

    255 000 € TTC

  • 3

    255 000 € HT

    Voir l'annonce
    • Catégorie :

      Bateaux à moteur

    • Constructeur :

      JEANNEAU

    • Modèle :

      LEADER 36

    • Année : 2017
    • Localisation : France
    • Vendeur : Professionnel

    255 000 € HT

Retour à la liste

Pourquoi publier votre annonce sur l'argus du bateau ?
Une visibilité maximale
Votre annonce est diffusée sur les supports web, mobile et papier de l'Argus du Bateau ainsi que sur nos sites partenaires.
Votre dépôt d'annonce est gratuit
Publiez gratuitement votre annonce en quelques minutes seulement.
Des options pour vous démarquer
Vendez plus vite en multipliant par 4 la visibilité de votre annonce !