Retrouvez toute l'actualité nautique :
  • Site de Voile et Moteur

A l'essai : Galeon 405 HTL

25/08/2015

Essai bateau: GALEON

Galeon 405 HTL

Place au volume

Secteur concurrentiel s’il en est, le marché des vedettes hard-top de 40 pieds cherche en permanence de nouveaux moyens de se démarquer. C’est le cas de ce Galeon 
405 HTL qui brille par son volume important, se payant même le luxe d’intégrer un garage à annexe.

Intérieur ou extérieur ? En fait, ce Galeon 405 HTL vous laisse le choix... L’intérieur, situé
 en contrebas d’une descente un peu raide – mais équipée d’une belle main courante en inox – permet de profiter d’un carré en L qui fait face à une cuisine elle aussi en L. De part et d’autre de ce coin détente sont situées deux vastes cabines, chacune disposant de son propre cabinet de toilette. Il existe même une mid-cabine, située sous le carré extérieur, ainsi qu’un placard, une banquette
 et bien évidemment une couchette double tellement l’espace à bord est important pour un bateau de cette taille. Il est possible de se tenir debout dans le premier tiers, c’est-à-dire au niveau de la coursive qui mène au cabinet
 de toilette. La cabine profite d’une clarté naturelle qui n’a rien 
à envier à la cabine principale, cette dernière bénéficiant en plus de larges panneaux de pont.

De l’air et de la lumière

Elle accueille également davantage de rangements grâce aux équipets et aux placards situés de chaque côté de la couchette double. Dans le salon, la lumière arrive par les hublots latéraux, mais aussi via le zénith, par une large verrière débouchant au niveau supérieur 
à proximité de l’entrée de la descente et du poste de pilotage. Ce dernier fait face à une méridienne installée dos à la marche. Le pilote et ses passagers peuvent profiter de l’air du large grâce à un hard-top coulissant vers l’arrière. La position 
de conduite est confortable et les commandes électriques tombent naturellement sous la main ; soulignons néanmoins le manque de visibilité en virage, surtout vers l’arrière, en raison des montants de la timonerie. Le design
 du tableau de bord, avec 
les compteurs cerclés d’inox, est plutôt moderne, élégant et dans l’air du temps. La circulation vers l’arrière se fait par une coursive diagonale qui dessert le carré
 et sa table, ainsi que la 
cuisine extérieure. Tout à l’arrière, un superbe bain de soleil surplombe la plage de bain et coiffe, en fait, le garage à annexe.

Un garage à annexe très pratique

Cet équipement à bord est un véritable tour de force du chantier polonais, car insérer un tel logement sur une unité de 11,79 mètres de longueur de coque n’est pas une mince affaire. L’accès à la plage avant (et au bain de soleil optionnel) s’effectue par des passavants plutôt bien dimensionnés. Plusieurs packs d’options sont proposés, Sport, Détente et Luxe, ce dernier étant le plus complet avec climatisation et joystick. Bien équipé en standard, ce Galeon 405 HTL offre une finition chêne, les flaps avec indicateurs, le chauffe-eau (40 l), le micro-ondes de 220 V, le chargeur de batterie, la douche sur la plateforme arrière, ou bien encore le toit coulissant électrique. Côté motorisation, trois puissances sont proposées. Pour MerCruiser, il s’agit de deux Mag 377 DTS Bravo III, et pour Volvo de deux D4 ou deux D6 (2 x 300 ch ou 2 x 370 ch). C’est une paire de D4 qui équipait le bateau de notre essai. La carène, dessinée par Tony Castro, franchit très bien la houle d’un mètre formée ce jour-là en baie de Mandelieu-La Napoule. La gîte est certes marquée en virage, mais c’est le prix à payer pour un V important qui passe très bien la mer de face ou de trois quarts avant. La stabilité à l’arrêt est également bonne, toujours avec une houle marquée. 
L’unité atteint 20 nœuds, départ arrêté, en 12 secondes. Du côté des performances, elle affiche 29,3 nœuds en vitesse de pointe, à 3 300 tr/mn. Mais il faut signaler que la carène était sale et que les 30 nœuds doivent être allégrement dépassés sur une mer plus calme et surtout avec des œuvres vives débarrassées d’algues. Le régime de croisière se situe vers les 3 000 tr/mn, où ce Galeon navigue à 22,7 nœuds. Habitable et performante, cette vedette possède tous les atouts pour se faire une place au sein d’un marché très disputé.

Galeon 405 HTL - Poste de pilotage

Les surfaces vitrées, associées au toit ouvrant, apportent une impression d’espace dans le poste de pilotage. 

 Galeon 405 HTL - Carré extérieur

Le carré extérieur profite, en cas de besoin, de la protection du hard-top rigide qui coiffe l’intégralité du cockpit. 

Galeon 405 HTL - Cabine

La cabine de propriétaire est très lumineuse grâce aux hublots zénithaux. 

Galeon 405 HTL - Fiche technique

 

 


Les annonces liées à cet article

  • 10

    390 000 € HT

    Voir l'annonce
    • Catégorie :

      Bateaux à moteur

    • Constructeur :

      GALEON

    • Modèle :

      530 FLY

    • Année : 2008
    • Localisation : Saint-Raphaël Var, France
    • Vendeur : Professionnel

    390 000 € HT

  • 10

    64 990 € TTC

    Voir l'annonce
    • Catégorie :

      Bateaux à moteur

    • Constructeur :

      GALEON

    • Modèle :

      GALIA 770 SD

    • Année : 2014
    • Nb. de personnes max : 8
    • Localisation : CANNES Alpes Maritimes, France
    • Vendeur : Professionnel

    64 990 € TTC

Retour à la liste

Pourquoi publier votre annonce sur l'argus du bateau ?
Une visibilité maximale
Votre annonce est diffusée sur les supports web, mobile et papier de l'Argus du Bateau ainsi que sur nos sites partenaires.
Votre dépôt d'annonce est gratuit
Publiez gratuitement votre annonce en quelques minutes seulement.
Des options pour vous démarquer
Vendez plus vite en multipliant par 4 la visibilité de votre annonce !

Numéro 88 : Décembre 2018 - Janvier - Février 2019
L'argus du bateau Numéro 88

Décembre 2018 - Janvier - Février 2019 - Trimestriel

Argus du bateau, le magazine

Abonnez-vous et recevez le meilleur des annonces bateaux chez vous tous les trimestres.

S'abonner