Retrouvez toute l'actualité nautique :
  • Site de Voile et Moteur

A l'essai : Cutwater 28

05/07/2015

Cutwater 28

Installé sur la côte ouest des États-Unis entre Seattle et Vancouver, la jeune marque Cutwater, lancée il y a quatre ans, fait partie du même groupe que le constructeur Ranger Tugs. Le style se veut plus contemporain, plus sportif aussi même si le chantier conserve le principe d’une carène fortement quillée et prolongée sur le tiers arrière par un aileron stabilisateur protégeant l’hélice. Cutwater propose deux modèles de 26 et 28 pieds (9,14 et 9,75 m) issus d’un même moule de coque, ainsi qu’un 30 pieds qui vient d’être mis à l’eau. Tous sont équipés d’un moteur monté sur une transmission en ligne d’arbre classique.

Un équipement de série très complet 

À l’instar des Ranger Tugs, les Cutwater sont des petites vedettes à vocation familiale. L’habitacle comprend un salon de quatre places légèrement surélevé qui fait face à la cuisine. À proximité de l’entrée de la timonerie, une banquette se soulève pour libérer l’accès à un petit escalier conduisant à une double couchette cercueil. La cabine principale occupe la pointe où se trouve une salle de bain de bonnes dimensions. Jusqu’à cinq personnes peuvent dormir à bord si l’on tient compte du carré facilement convertible en couchette après avoir baissé la table. Le Cutwater 28 revendique ouvertement un « esprit camping » qui s’exprime par une optimisation maximale de l’espace intérieur. Le cockpit de belles dimensions dispose de trois banquettes escamotables et d’un pupitre de pilotage qui peut avoir son utilité lors des parties de pêche ou en manœuvre de port. En dépit des mains courantes fixées sur le toit, la progression du cockpit à la plage avant se révèle hasardeuse en raison de la faible largeur des passavants. Sur l’eau, le Cutwater n’est pas un foudre de guerre. Sa vitesse maximale plafonne à 25,5 nœuds avec un Volvo D4 de 260 chevaux. L’importance de la quille et des virures profondes obligent le pilote à jouer finement des flaps pour garder l’assiette par mer de travers. Finalement, c’est au régime de 3 000 tr/mn que le Cutwater se montre le plus à son aise. La vitesse s’établit à 20 nœuds pour une consommation de 38 litres par heure ou 2 litres au mille.

 Cutwater 28 - Cockpit

Le cockpit est bien fourni en banquettes (celle au premier plan se bascule vers l'arrière) et il dispose d'un poste de barre extérieur. 

Cutwater 28 - Timonerie

Dans la timonerie éclairée par deux capots de pont disponibles en standard, le carré, surélevé sur tribord, se transforme en un double couchage. 

Cutwater 28 - Couchette

La pointe est occupée par une belle couchette, séparée du reste du bateau par un rideau de courtoisie, et par un cabinet de toilette. 

Cutwater 28 - Fiche Technique

 

 

Retour à la liste

Pourquoi publier votre annonce sur l'argus du bateau ?
Une visibilité maximale
Votre annonce est diffusée sur les supports web, mobile et papier de l'Argus du Bateau ainsi que sur nos sites partenaires.
Votre dépôt d'annonce est gratuit
Publiez gratuitement votre annonce en quelques minutes seulement.
Des options pour vous démarquer
Vendez plus vite en multipliant par 4 la visibilité de votre annonce !

Numéro 88 : Décembre 2018 - Janvier - Février 2019
L'argus du bateau Numéro 88

Décembre 2018 - Janvier - Février 2019 - Trimestriel

Argus du bateau, le magazine

Abonnez-vous et recevez le meilleur des annonces bateaux chez vous tous les trimestres.

S'abonner