Les partenaires de l'Argus du Bateau
  • Site du magazine Moteur Boat
  • Site du magazine Neptune
  • Site de Voile Magazine

A l'essai : Cranchi Endurance 30

22/05/2015

Essai bateau: CRANCHI ENDURANCE 30

Cranchi Endurance 30

Positionné en entrée de gamme à côté du Zaf-firo 29, l’Endurance 30 étoffe une série d’unités de croisière qui s’étend jusqu’à 20 mètres. Comme les récentes vedettes M35 et M40, ce cabin-cruiser de 9,50 mètres de long affiche un style contemporain, sportif, singularisé par une ligne tendue et des angles marqués. Exit les formes rondouillardes des modèles d’ancienne génération, sans pour autant céder à la mode du sun deck. L’Endurance 30 adopte un plan de pont walkaround, avec un rouf plongeant et discret sur lequel s’installe un bain de soleil en option. Le principal espace de farniente prend place à l’arrière, où un large solarium couvre l’intégralité de la cale moteur. Un couloir dégagé à bâbord assure la liaison entre la courte plage de bain et le cockpit. Ce dernier accueille un salon convivial, composé d’une banquette en L et d’un meuble de cuisine complété par une table amovible. Un astucieux coussin rétractable dissimulé derrière l’assise du pilote offre une place supplémentaire, si besoin. La profondeur de cockpit et le long balcon qui sécurisent les passagers sont appréciables ; quant au niveau de finition, il est remarquable, à l’image de la qualité des inox et de la sellerie. Plus marquant encore, les fermetures des coffres, les chaussettes de pare-battage et même les mitigeurs de la kitchenette se voient griffés du « crabe Cranchi » et témoignent du soin apporté aux détails.

Un pilote choyé aux commandes

Le poste de pilotage est un modèle de confort, avec sa banquette cossue aux assises ajustables, son volant réglable, ses commandes à bonne distance et son opulente instrumentation. Du côté de la cabine, deux couchages doubles et un cabinet de toilette autorisent un programme de moyenne croisière en famille. La décoration intérieure est sobre et raffinée ; la hauteur sous-barrots généreuse. Cranchi laisse au propriétaire la possibilité de choisir entre une couchette en biais et un salon convertible au niveau de la pointe. La mid-cabine devra être réservée aux enfants, ou utilisée en couchage d’appoint, en raison de son accès exigu.

L’Endurance 30 est proposé en mono ou bimoteur essence, de 270 à 2 x 225 chevaux, ou en diesel, de 300 à 2 x 200 chevaux, le tout associé à une transmission en Z-drive. Selon l’importateur azuréen de la marque Cranchi (CNG-Agence du Port, Golfe-Juan), la motorisation de notre essai, un bloc essence Volvo 5.7 l de 320 chevaux, offre « le meilleur compromis » entre performances et finances (prix d’achat, taxe de francisation, entretien et revente). Le déjaugeage n’est pas foudroyant. Le V8 Volvo met plus de 8 secondes à propulser le cabin-cruiser au-dessus des 20 nœuds. On peut pousser l’allure de croisière jusqu’à 24 nœuds, en conservant une consommation de carburant raisonnable et une autonomie d’environ 150 milles. La vitesse de pointe dépasse 32 nœuds et apparaît en phase avec le programme envisagé. L’unité devrait gagner quelques nœuds en configuration bimoteur. Elle devrait également gagner en stabilité, car la version de l’essai affichait une tendance à gîter, nécessitant un réglage précis des flaps – optionnels. Le comportement de l’Endurance 30 n’en reste pas moins satisfaisant, avec un passage dans les vagues relativement doux, de bons appuis dans les courbes serrées, une absence de cabrage et une déflexion efficace des embruns. Le pilote profite d’une position de conduite agréable, qu’il barre assis ou en appui, avec des commandes à la fois douces et précises.

Dotation standard : peut mieux faire...

Affiché à partir de 83 361 € avec 320 chevaux essence, le tarif de ce cabin-cruiser s’avère aussi séduisant que son dessin. Il inclut l’ouverture électrique de la cale moteur, la direction hydraulique, les WC marins... mais c’est à peu près tout. Il faut compter quelque 20 000 € d’options – et de transport – pour gratifier ce Cranchi d’un équipement digne de son rang : correcteur d’assiettes, réfrigérateur, taud, bimini, guindeau électrique et propulseur d’étrave, ce dernier nous semblant indispensable en version monomoteur. En dépit de ces frais accessoires, ce modèle reste compétitif, à motorisation et équipement sensiblement équivalents, face à une concurrence nommée Sessa (Key Largo 27 in-bord et 30 en hors- bord), Mano Marine (27,50 EFB), Ranieri (Shadow 30), ou encore face aux stars du Salon de Gênes 2011 que sont les Rio Espera 34 et Fiart 33 Sea Walker.

EN CONCLUSION

Esthétiquement réussi, très bien pensé, remarquablement fini et financièrement raisonnable, ce Cranchi Endurance 30 mérite à plus d’un titre son statut de bateau européen de l’année 2012 – catégorie de moins de 35 pieds.

Cranchi Endurance 30 - Cockpit

Cet Endurance 30 se pare d’aménagements cossus, à l’image des banquettes de cockpit, des coffres assistés de vérins ou de la qualité des inox. Il faut compter plus de 1 700 € en option pour le revêtement en teck ci-dessus.  

Cranchi Endurance 30 - Console

 

La « cerise sur le tableau » : un joli pare-soleil pour assurer la lisibilité des compteurs. 

Cranchi Endurance 30 - Bain de Soleil

Le rouf est parfaitement sécurisé par un long balcon et par les deux mains courantes qui encadrent le bain de soleil, ici optionnel. 

Cranchi Endurance 30 - Fiche Technique


 

 


Les annonces liées à cet article

  • 9

    110 000 € HT

    Voir l'annonce
    • Catégorie :

      Bateaux à moteur

    • Constructeur :

      CRANCHI

    • Modèle :

      ENDURANCE 30

    • Année : 2016
    • Localisation : Portugal
    • Vendeur : Professionnel

    110 000 € HT

Retour à la liste

Pourquoi publier votre annonce sur l'argus du bateau ?
Une visibilité maximale
Votre annonce est diffusée sur les supports web, mobile et papier de l'Argus du Bateau ainsi que sur nos sites partenaires.
Votre dépôt d'annonce est gratuit
Publiez gratuitement votre annonce en quelques minutes seulement.
Des options pour vous démarquer
Vendez plus vite en multipliant par 4 la visibilité de votre annonce !

Numéro 88 : Décembre 2018 - Janvier - Février 2019
L'argus du bateau Numéro 88

Décembre 2018 - Janvier - Février 2019 - Trimestriel

Argus du bateau, le magazine

Abonnez-vous et recevez le meilleur des annonces bateaux chez vous tous les trimestres.

S'abonner