Retrouvez toute l'actualité nautique :
  • Site de Voile et Moteur

A l'essai : Boston Whaler 270 Vantage

27/12/2017

Essai bateau: BOSTON WHALER 270 VANTAGE

Boston Whaler 270 Vantage

Plus de dix ans après la série Ventura – qui comptait trois modèles de 16 à 21 pieds dans les années 2000 – le constructeur américain Boston Whaler effectue un retour très médiatique sur le segment des bateaux « dual console » : des unités polyvalentes, équipées de deux consoles latérales, d’un salon de pont avant aménagé en bow-rider et, ici, d’une motorisation hors-bord. L’objectif est double. Il s’agit de répondre à l’engouement des plaisanciers pour ces « bateaux à tout faire » et contrer une concurrence qui s’est déjà glissée dans la brèche (Pursuit, Hydra-Sports, Everglades, Grady White, EdgeWater, Cobia...). Deux modèles, dévoilés conjointement fin 2012, inaugurent cette nouvelle gamme baptisée Vantage. Le 230 et le 270. Balades, farniente, pêche et sports nautiques... tous les programmes sont permis à bord de ce dernier modèle long de 8,61 mètres qui se différencie essentiellement de son faux jumeau de 23 pieds (7,51 m) par une surface de cockpit agrandie. Celle-ci affiche 3,40 x 2,25 mètres, soit quelque 2 m2 de plus que sur le 230 (2,60 x 2,10 m).

Des finitions impeccables

Des coffres volumineux, équipés de puissants vérins et de joints d’étanchéité, des francs-bords capitonnés et un solide accastillage fixé à l’intérieur du pavois témoignent, une nouvelle fois, de finitions impeccables. On retrouve d’autres éléments qui nous avaient séduits sur le plus petit open, comme le passage à tribord, prolongé par une plage de bain qui facilite l’embarquement ; la banquette escamotable prenant place à l’arrière du cockpit ; le coffre central dans lequel peuvent se loger skis nautiques ou pare-battage ; et, bien sûr, l’ingénieux sofa qui offre une multitude de configurations, assise biplace (dos ou face au sens de la navigation), bain de soleil et même leaning-post.

Là où le 230 comprend une simple glacière, le 270 Vantage accueille un meuble-évier qui peut être enrichi, en option, par un plan de travail en Corian, un réfrigérateur et un gril. Autre agrément, la console de bâbord renferme des WC chimiques ou électriques (avec un surcoût de 2 511 €, incluant le réservoir à eaux noires), complétés par un lavabo. Le poste de pilotage maintient un niveau élevé de confort. Il présente, entre autres, un siège ajustable doté d’accoudoirs, des commandes électriques montées sur un pupitre, un volant réglable et une large place au tableau de bord pour installer un écran multifonction. Les interrupteurs de type aviation et la jolie reliure en cuir couvrant l’instrumentation constituent les cerises du gâteau. Le salon bow-rider à l’avant (1,38 x 1,72 m) gagne quelques centimètres, toujours en comparaison avec celui du le 230 Vantage (1,24 x 1,68 m). Il reçoit deux agréables sofas à la sellerie cossue et sous lesquels se dissimulent des compartiments de rangement. Optionnels, une table amovible et des coussins permettent de convertir cet espace en salon ou en bain de soleil. Un balcon ouvert ou discontinu, au choix, est également proposé afin de renforcer le sentiment de sécurité. Enfin, une trappe située à la pointe offre la possibilité de loger une échelle de débarquement ou un guindeau électrique. Dans ce dernier cas, l’ancre est installée à poste au niveau de l’étrave pour préserver l’harmonie de la ligne.

Deux hors-bord sinon rien

Une autre différence notoire avec le 230 est la bimotorisation exclusive du 270 Vantage. Seuls les blocs Verado figurent au catalogue, allant d’une paire de 150 chevaux en standard, à 2 x 225 chevaux. Dans cette configuration maximale, ce bel open ne manque pas de panache. Il dépasse 25 nœuds en moins de 7 secondes et frôle 46 nœuds en vitesse de pointe – à mi-charge, avec des hélices tripales en inox Enertia de 14 1⁄2 x 17 pouces. Son allure de croisière est établie entre 27 et 30 nœuds, avec une autonomie d’environ 250 milles qui s’appuie sur un réservoir de carburant de 622 litres. Le comportement remarquable est une autre constante chez Boston Whaler. Avec un cabrage minime au démarrage, la carène de ce 270 Vantage délivre un passage en douceur dans le gros clapot et les vagues de sillage. Elle défléchit efficacement les embruns et démontre un bon équilibre en toutes circonstances, à plein régime comme à l’arrêt. L’unité supporte bien l’usage du trim ; il ne faut pas hésiter, donc, à le solliciter en positif pour soulager la coque et optimiser le rendement. Attention aux virages serrés, toute-fois, car la gîte prononcée qui accompagne – sans perte d’accroche – ce type de manœuvre peut surprendre les passagers. Quant au pilote, la position dominante du poste de pilotage, la précision des commandes, la douceur de la direction électrohydraulique, la bonne protection du pare-brise et le confort de son siège lui donnent le sentiment de conduire l’équivalent marin d’un luxueux 4 x 4.

De nombreuses et coûteuses options

La similitude avec cette catégorie de véhicule se retrouve d’ailleurs dans la ligne massive et sportive de cette unité, mais aussi au niveau de son prix. Son tarif débute à 151 910 € avec 2 x 150 chevaux Verado et monte à 166 340 € avec une paire de 225 chevaux. Si le prix de base est en rapport avec la qualité perçue, la facture a tendance à s’alourdir sous le poids des nombreuses et onéreuses options. Le surcoût pour un bateau « bien équipé » se monte à plus de 22 000 €, en incluant le guindeau électrique, le balcon ouvert, les coussins de bain de soleil, la table de cockpit, le réfrigérateur, les WC électriques, le taud de soleil, le mât de ski, la stéréo et le premier ensemble électronique (combiné de 9 pouces GPS-sondeur-lecteur de carte Raymarine C97). Avis aux amateurs d’ombre, le hard-top coûtera à lui seul 18 565 €.

EN CONCLUSION

Affiché 40 000 € plus cher que le – déjà – séduisant 230, le 270 Vantage apportera un gain d’espace et de confort aux plaisanciers qui le désirent, sans oublier l’aspect sécurisant de sa double motorisation. Brillant sur tous les tableaux, il est sans aucun doute le meilleur open actuel sur son segment.

Boston Whaler 270 Vantage - Cockpit

Le cockpit du 270 Vantage affiche une surface de plus de 7 m2 et il reçoit sur tribord un meuble de cuisine. 

Boston Whaler 270 Vantage - Banquettes

L’avant est occupé par une agréable surface de pont pouvant être équipée en option d’une table transformant l’ensemble en salon ou en bain de soleil. 

Boston Whaler 270 Vantage - Poste de pilotage

Le poste de barre reçoit un confortable siège pilote avec accoudoirs, ainsi qu’un tableau de bord suffisamment vaste pour accueillir un écran multifonction. 

Boston Whaler 270 Vantage - Fiche Technique

 

 


Les annonces liées à cet article

  • 3

    195 000 € TTC

    Voir l'annonce
    • Catégorie :

      Bateaux à moteur

    • Constructeur :

      BOSTON WHALER

    • Modèle :

      270 VANTAGE

    • Année : 2016
    • Localisation : Bandol Var, France
    • Vendeur : Particulier

    195 000 € TTC

Retour à la liste

Pourquoi publier votre annonce sur l'argus du bateau ?
Une visibilité maximale
Votre annonce est diffusée sur les supports web, mobile et papier de l'Argus du Bateau ainsi que sur nos sites partenaires.
Votre dépôt d'annonce est gratuit
Publiez gratuitement votre annonce en quelques minutes seulement.
Des options pour vous démarquer
Vendez plus vite en multipliant par 4 la visibilité de votre annonce !

Numéro 88 : Décembre 2018 - Janvier - Février 2019
L'argus du bateau Numéro 88

Décembre 2018 - Janvier - Février 2019 - Trimestriel

Argus du bateau, le magazine

Abonnez-vous et recevez le meilleur des annonces bateaux chez vous tous les trimestres.

S'abonner