Revenir sur le site :
  • Site de Voile et Moteur

A l'essai : Anytec 860 SPD

22/05/2015

Essai bateau: ANYTEC 850/860 SPD

Anytec 860 SPD

Le constructeur suédois Anytec propose deux gammes de bateaux en aluminium. La première comporte une série d’unités habitables de 7,50 à 12,30 mètres en motorisation in-bord. La seconde, de 5,74 à 8,86 mètres, comprend quatre modèles open motorisés en hors-bord. Contrairement aux autres modèles, le 860 n’est disponible qu’avec deux consoles latérales rejointes par une porte centrale. Le cockpit est l’espace de vie principal du bateau. Il est équipé de deux beaux sièges baquet, très confortables, réglables d’avant en arrière et en hauteur, mais qui ne peuvent pas pivoter. Chaque siège comprend une assise relevable permettant de s’installer en appui fessier – une position qui ne nous a pas vraiment convaincus tant celle assise est parfaite, avec des commandes qui tombent parfaitement sous la main et une bonne protection du pare-brise. Le cale-pied incliné et réglable est également appréciable. Installé sur bâbord, le copilote dispose de nombreuses mains courantes et d’un vaste vide-poche. L’arrière du cockpit est occupé par une large banquette en U permettant à six personnes de s’asseoir confortablement. Dessous se trouve une grande soute accessible par cinq capots de coffre, système très pratique au quotidien. Le constructeur n’a cependant prévu ni bain de soleil ni table pour transformer cet espace en coin pique-nique. Cependant, l’importateur, Vision Océan, a remédié à ce problème et propose maintenant ces aménagements qui sont disponibles au catalogue des options.

Piloter à l’abri par temps de pluie

Le 860 SPD est livré en série avec une capote, qui se fixe sur les montants du pare-brise et sur l’imposant arceau en aluminium, et qui peut abriter et recouvrir intégralement le cockpit les jours de pluie, même en navigation. Derrière la banquette, l’espace est suffisant pour les plages de bain et la grande soute technique dans laquelle sont installées les batteries. À ce niveau, il est possible d’apercevoir le fond de coque et de constater la qualité de fabrication et de l’échantillonnage des renforts de coque, longitudinaux et transversaux, dont l’épaisseur atteint 4 millimètres. La porte centrale placée entre les deux consoles permet d’accéder à l’avant où se trouvent deux petites assises latérales et une banquette installée sur le grand coffre avant. Cette partie, très profonde, est sécurisante grâce aux mains courantes soudées sur les plats-bords et à une hauteur de franc-bord de 86 centimètres.
Le 860 SPD peut paraître austère avec sa couleur grise omniprésente, mais sa ligne est très séduisante. Avec sa tonture de pont marquée, son imposant et pratique liston et son pare-brise profilé, le 860 est même agressif.

À l’usage, il se révèle agréable à vivre, les déplacements à bord sont aisés – à l’exception du passage vers la plage de bain –, les places assises sont nombreuses et les coffres sont volumineux.

Des accélérations à couper le souffle

Motorisé avec une paire de Yamaha de 300 chevaux, il se montre redoutable, presque brutal en accélération. À la moindre sollicitation des gaz, le bateau est véritablement catapulté sous le son rauque des deux Yamaha de 4,2 litres de cylindrée. Il déjauge de façon quasi instantanée et atteint 30 nœuds en 5,4 secondes et 50 nœuds en seulement 9,5 secondes pour une vitesse de pointe de 57 nœuds.

La carène avec son V profond est douce dans le clapot ; à partir de 53 nœuds, elle demande néanmoins un réglage fin et précis des flaps, ainsi que quelques notions de pilotage pour la garder bien équilibrée, car le bateau a tendance à chercher sa route. Nous avons également décelé une petite tendance à marsouiner entre 30 et 35 nœuds sur une mer calme, un phénomène facile à corriger en baissant le trim. Si on devait comparer le 860 SPD à une voiture, le choix se porterait sur un coupé ultra-sportif et gavé de chevaux. Avoir 600 chevaux accrochés au tableau arrière d’une coque open de moins de 9 mètres n’est pas chose commune. Ses performances ne le sont pas non plus, mais le bateau reste sain malgré cette débauche de puissance. Cet Anytec pourrait se contenter d’une motorisation plus sage, un Yamaha V8 de 350 chevaux, par exemple, avec lequel il atteint déjà une vitesse de 50 nœuds, selon le constructeur.

EN CONCLUSION

Avec des performances hors du commun, une qualité de fabrication à toute épreuve, un excellent comportement et un équipement de série complet, le 860 SPD est un bateau exceptionnel. De plus, l’importateur est aujourd’hui en mesure de proposer des équipements de confort supplémentaires, comme un solarium, une table ou un plancher en teck.

Anytec 860 SPD - Partie Avant

La partie avant, très vaste, comporte des assises et des coffres. Elle est ceinturée par de solides mains courantes avec des francs-bords hauts de 86 centimètres.

Anytec 860 SPD - Poste de pilotage

Le magnifique siège baquet réglable du pilote offre une position de conduite exemplaire. On y est installé comme dans une voiture de sport. 

Anytec 860 SPD - Moteur

Le grand espace arrière se montrera très appréciable lors des séances de baignade. La plage bâbord est équipée d’une échelle de type perroquet. 

Anytec 860 SPD - Fiche Technique

 

 

 

Retour à la liste

Pourquoi publier votre annonce sur l'argus du bateau ?
Une visibilité maximale
Votre annonce est diffusée sur les supports web, mobile et papier de l'Argus du Bateau ainsi que sur nos sites partenaires.
Votre dépôt d'annonce est gratuit
Publiez gratuitement votre annonce en quelques minutes seulement.
Des options pour vous démarquer
Vendez plus vite en multipliant par 4 la visibilité de votre annonce !

Numéro 88 : Décembre 2018 - Janvier - Février 2019
L'argus du bateau Numéro 88

Décembre 2018 - Janvier - Février 2019 - Trimestriel

Argus du bateau, le magazine

Abonnez-vous et recevez le meilleur des annonces bateaux chez vous tous les trimestres.

S'abonner